mercredi 22 mai 2019

Trois petits tours avec « L’Albatros » 20/20


Ainsi s'achève la publication au Silo de ce texte qui décrit l'activité de la médiathèque d'Armentières en 20 blocs de 1000 signes composés pour les 20 ans de l’ENSSIB (Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques)T
Tours et détours en bibliothèque : carnet de voyage (2012)
20
annoncé la rencontre toute la semaine en proposant
mes livres dans son magasin. Prolongations tout en
dédicaçant des exemplaires. La discussion continue
devant les livres. Style, démarche, lecture à voix
haute... surtout avec celles et ceux qui n’avaient
jamais approché mon écriture. Tout ceci au cœur de
l’activité persistante de la médiathèque : enfants
fouillant dans les caisses, personnes allant faire
enregistrer leurs livres, d’autres lisant... Petit
à petit, les participants à la rencontre s’en vont
et je continue à bavarder avec Keara. Je lui signe
son exemplaire, ainsi que celui de la médiathèque.
J’écris une phrase sur l’affiche où sera collée ma
photo avant de trouver place dans le Hall of Fame.
Il faudra donner mes amitiés à Grégoire Delacourt,
mon successeur samedi prochain, et à Guillaume que
je regrette de ne pas avoir vu. Je fais mes adieux
à Keara, qui manifeste encore sa joie d’exercer ce
métier, le bonheur de faire ce qui lui plaît. Elle
dit : « J’aime les livres. » Je quitte L’Albatros.

posted by Lucien Suel at 07:04 3 comments

vendredi 17 mai 2019

Poème express n° 769

posted by Lucien Suel at 07:34 4 comments

mardi 14 mai 2019

Trois petits tours avec « L’Albatros » 19/20


Ce texte qui décrit l'activité de la médiathèque d'Armentières est constitué de 20 blocs de 1000 signes composés pour les 20 ans de l’ENSSIB (Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques)T
Tours et détours en bibliothèque : carnet de voyage (2012)
19
dernière. Tatiana Dumont est présente ainsi que la
libraire de Majuscule où en février, j’ai signé le
roman. Keara et moi, sommes assis en bas dans deux
fauteuils, une petite table entre nous. J’ai amené
ma poésie, mais on va parler des deux romans ayant
un rapport avec Armentières (une rime avec « Éloge
de nos terres » du 3 au 22 avril à L’Albatros). Je
me présente et d’emblée, suis amené à expliquer la
création du personnage, Mauricette Beaussart, dans
le cadre de ma résidence d’auteur de l’année 2009,
à l’EPSM. Réel intérêt de la part des spectateurs,
de l’animatrice. Plusieurs ont lu, au moins un des
romans, certain(e)s les deux. Assez naturellement,
la rencontre devient conversation commune à propos
de l’écriture, du bonheur, de l’effet de réel dans
la fiction, du régionalisme (je ne suis pas auteur
régionaliste). Ambiance agréable, chaleur humaine,
humour et spontanéité. Je finis en lisant le début
de Blanche étincelle. Une table est installée dans
le hall d’entrée pour les dédicaces. La libraire a



Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 07:41 0 comments

vendredi 10 mai 2019

Poème express n°768

posted by Lucien Suel at 07:42 5 comments

lundi 6 mai 2019

Trois petits tours avec « L’Albatros » 18/20


Ce texte qui décrit l'activité de la médiathèque d'Armentières est constitué de 20 blocs de 1000 signes composés pour les 20 ans de l’ENSSIB (Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques)T
Tours et détours en bibliothèque : carnet de voyage (2012)
18
C’est ici qu’ont lieu représentations et concerts,
organisés par la médiathèque. Arrivée de Keara qui
m’annonce l’absence de Guillaume parti en tournage
sur une rencontre sportive adaptée au handicap, un
des axes forts du projet de L’Albatros : important
travail pour les malvoyants, embauche de personnes
handicapées travaillant au contact du public... Je
suis Keara à l’étage de l’administration, la salle
de détente du personnel, accepte un café, l’écoute
parler de Blanche étincelle, du comité de lecture,
du vote « coup de cœur » attribué à La Patience de
Mauricette. 14 h 20, on se déplace vers le secteur
adultes. Je prends la pose devant les étagères, le
linéaire de romans, en face du mur des « people »,
les auteurs invités par la médiathèque. Keara fait
deux photos de moi. On rejoint l’auditorium. Petit
nombre de personnes dispersées sur les gradins. La
porte est laissée ouverte. Quelques lectrices nous
rejoignent, puis un lecteur. Je reconnais une dame
rencontrée au salon du livre de Bondues la semaine

Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 08:00 0 comments

vendredi 3 mai 2019

Poème express n° 767


Poème express fabriqué en direct via skype pour un groupe d'étudiants de Sciences-Po, Menton.

Photo d'Amand Sonnet, ouvrier à Boulogne-Billancourt, extraite d'Atelier 62, ouvrage de Martine Sonnet aux éditions Le temps qu'il fait. Nous ajoutons cette image au poème express n° 767 en lien avec le commentaire de Piero Cohen Hadria (à lire ci-dessous)

Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 07:08 5 comments

jeudi 2 mai 2019

Trois petits tours avec « L’Albatros » 17/20


Ce texte qui décrit l'activité de la médiathèque d'Armentières est constitué de 20 blocs de 1000 signes composés pour les 20 ans de l’ENSSIB (Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques)T
Tours et détours en bibliothèque : carnet de voyage (2012)
17
voient les aveugles, Cuisinez entre copains, Guide
des aides pour malvoyants et aveugles, 1er volume,
transcription intégrale de l’édition originale par
le Centre de Transcription et d’Édition en Braille
3bis rue du général Hoche, 31200 Toulouse. Le CTEB
remercie cet éditeur. Lire sur le bout des doigts.
Je pose la question du livre numérique. On y pense
mais pour l’instant, il n’existe pas de demande du
public. Mais je sais que L’Albatros est très actif
sur le web, qu’il existe en lien avec le site, des
blogs en partie animés par des abonnés. ZigZag, le
blog ado et Armentières en bulles, le blog BD. Yo.
3ème visite le 7/04/2012. Invitation à L’Albatros,
samedi, veille de Pâques. Comme d’habitude, laissé
ma voiture sur le parking de la gare à deux pas de
la médiathèque. La rencontre est prévue à 14 h 30.
Frédéric Cretel et Simon Kerfyser enregistrent les
retours. Keara occupée ailleurs, Frédéric m’emmène
à l’auditorium où aura lieu la rencontre. Salle de
spectacle, rangs de fauteuils disposés en gradins.



Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 07:40 0 comments