vendredi 24 mai 2019

Poème express n° 770

posted by Lucien Suel at 07:36

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

(il y a dix semaines, on avait The Rider en P/E* 760 - une merveille de vrais cow-boys (Chloé Zhao, 2017) - on ne reprend pas, mais on garde le souvenir des rodéos)(il y aurait bien les Ford avec les Wayne, mais on n'aime pas trop - ou les Hawks avec les Kirki (Kirki, 102 printemps...) - mais non) (c'est la musique,les gros plan, l'harmonica dans la bouche du petit frère et le sourire abject de Franck) (à l'image, Tonino Delli Colli chef op de Pier Paolo Pasolini aussi,de Federico Fellini - on en passe) (musique simplement géniale d'Ennio Morricone et cette merveille de Jill Mc Bain) (Claudia Cardinal, il y a cinq ans, dans le Guépard, et dans Huit et demi) (scénario Dario Argento, Bernardo Bertolluci et Sergio Leone - pas dans cet ordre, sans doute) (le premier film vu à Paris par votre serviteur, action République, 1972) le plus classique de tous les classiques des westerns - plus pur et plus évocateur des films de genre : comme quoi,ce sont les étrangers qui parlent le mieux des nations qui les accueillent - Henry Fonda en Franck, Charles Bronson qui souffle dans l'harmonica - les gros plans des visages et des regards - cent soixante cinq minutes inoubliables... (le bazar pour tourner à cause des événements de mai, certes)(Il était une fois dans l'ouest, Sergio Leone, 1968)

08:33  
Blogger Lucien Suel said...

Evident ! A l"ouest, rien que du neuf !

09:53  
Anonymous ste said...

l'endroit esquivé

04:42  

Publier un commentaire

<< Home