mercredi 25 avril 2018

Girl From North Country - Triple hommage à Bob Dylan

Cette chanson figure dans l'album "The Freewheelin Bob Dylan" (En roue libre) paru en 1963, le tout premier 33 tours acheté dans ma vie.
Bien plus tard, j'ai écrit en vers justifiés, Fille du Nord, une version personnelle augmentée de ce poème, publiée en 1996 à Douai dans le premier volume d'Au Nord de Quoi (éd. Marie-Odile Gain d'Enquin).
Très récemment, Tom Nisse, à son tour, vient d'écrire une autre version. A cette occasion, j'apprends l'existence de Tout comme Bobby, autre démarquage de la chanson, composé par le poète Serge Delaive.
Voici cette trilogie au Silo, accompagnée par la chanson originale de Bob Dylan :

La fille du Nord par Tom Nisse 


Si tu vas d'ici vers le bas tu arrives au Nord
tu humeras les terrils et braveras la bière et
si tu y vois cette fille qui porte en ses seins
une brise dis-lui que je lui écris à la maison

toi le voyageur à la merci du vent du Nord
tu feras halte chez les réfugiés qui dorment
dans les bunkers et sur la rive il y aura elle
demande-lui si nos souvenirs se rejoignent

les canaux se croisent sous un ciel éparpillé
incisé par deux neuves clôtures de barbelés
tu verras ses yeux sont apparentés à l'écume
dis-lui que les miens apprennent son ombre

ta marche peinera dans les plaines de neige
les ruines de l'horizon te seront ton héberge
demande-lui à cette fille au manteau rouge
si elle modèle encore le centre de ses rêves

demande-lui s'il-te-plaît si d'autres saisons
la soutiennent et un jour fais-moi signe et
surtout dis-lui avant de repartir que j'aime
toujours ses cheveux et leurs perspectives.

---------------------------------------------------

Tout comme Bobby par Serge Delaive

Ami si par hasard tu pars en voyage
vers les régions du nord et des aurores
où la terre des confins ruisselle dans la mer
et les rivières renversent la pluie
où le ciel courbe les derniers angles
et le vent sur la lande archive les arbres
peut-être croiseras-tu là
une fille aux longs cheveux noirs
une fille aux yeux bleus spectaculaires
défiant les vagues debout sur le rivage
vêtue d’une robe que la brise épouse
dans ce cas je t’en prie approche-toi d’elle
dans son dos chuchote mon nom
et si elle se tourne lentement vers toi
muette des certitudes qu’affirme son visage
s’il te plaît avant de tomber amoureux
dis-lui qu’elle vit toujours en moi
au plus profond de mes nuits inquiètes
qu’elle ondule dans les rues qui me soutiennent
dis-lui qu’elle n’a pas vieilli d’une seconde
dans ma mémoire que le gel suspend
dis-lui qu’elle danse encore devant mon regard
sur notre chanson de mandoline et de violon
puis succombe à ton tour prends sa main dans la tienne
et souviens-toi que je l’aimais à la folie
peu de temps sans qu’elle décide de me quitter
et souviens-toi que je l’ai aimée comme un fou
peu de temps avant que la route ne me reprenne.
--------------------------------------------------------------------

Fille du Nord par Lucien Suel

si tu te déplaces là-bas vers le Nord
très loin où le vent est cassant dans
la bande de la frontière rappelle-moi
au bienveillant souvenir de celle qui
vit là elle était mon amour autrefois

Le vent du Nord respire en se tordant
sur le galbe de la planète, terrorise
en octobre le géranium, effarouche en
novembre le chrysanthème, ballotte en
décembre le blé d'hiver, extermine en
janvier le puceron. Aiguilles glacées
dans les lèvres noires de l'obscurité
boréale. Le voyageur claque des dents
sur l'asphalte sonore, rêche et gris.

si tu marches là-bas lorsque la neige
recouvre la ville floconneuse lorsque
la rivière s'engèle à la fin de l'été
vois je t'en prie si son manteau sera
assez chaud pour la protéger du vent.

Le canal s'allonge entre peupliers et
saules. Un cortège de péniches creuse
une entaille livide dans l'eau froide
picorée par les mouettes. Les percots
louvoient entre les hameçons de métal
garnis de lombrics convulsés. Cruelle
morsure dans les ténèbres aquatiques.
Le pêcheur se frotte le flanc tout en
se dandinant sur le chemin de halage.

je t'en prie vois si sa chevelure est
longue flamboyante dans les rayons du
soleil couchant regarde avec mes yeux
si sa chevelure serpente dans son dos
oui voilà mon plus précieux souvenir.

La mousse dépasse le bord du verre et
coule en longs filets glissant sur la
plaque trouée du zinc du comptoir. La
Blanche de Bruges tournoie au fond de
la gorge des filles blondes ou brunes
qui secouent leurs cheveux en arrière
vers la devanture de l'estaminet noyé
de buée tiède. Dans le néon jaune, le
satin cramoisi, l'harmonica hoquette.

je me demande perpétuellement si elle
se souvient de moi j'ai beaucoup prié
pour elle dans la nuit obscure de mon
âme dans l'éclatante clarté du soleil
je pince les cordes je souffle je vis

Le voyageur se hâte à la brune. Il se
dirige à gauche, l'ouest rose dans le
sable, dans les dunes, puis à droite,
l'est sombre dans la terre, parmi les
labours. Son front est incisé par une
ligne d'ombre. Il marche vers le feu,
vers le soleil, vers le Nord, vers le
haut, vers la nuit, vers le Nord. Une
brassée d'aubépine bourgeonne en lui.

si tu te déplaces là-bas vers le Nord
très loin où le vent est cassant dans
la bande de la frontière rappelle-moi
au bienveillant souvenir de celle qui
vit là elle était mon amour autrefois

-------------------------------------

Libellés : , , , ,

posted by Lucien Suel at 07:55 0 comments

mardi 24 avril 2018

Liste-inventaire du paysage - RDO n° 39


Récupération des données ordinaires

dans
des extraits de « Canal mémoire »


tout autour de l'autocar c'est la vie
tout partout autour ici et maintenant
ailleurs et toujours c'est tout plein
de tout tout le temps et tout partout

il y a de la craie de la pulmonaire à
feuilles étroites des mésanges à tête
noire du ciment durci des vers rouges
noyés dans les flaques d'eau des iris

il y a des chiffres peints en noir au
milieu d'un panneau des éclats d'obus
des saules du sable blanc des sachets
en plastique du sang caillé des joncs

il y a des orties du pain dur des bas
filés des ongles de porc du silex dur
et coupant des préaux d'école du thym
des mains crevassées du jus de raisin

il y a des affiches nues des pneus de
camion du chiendent des épluchures de
la farine des wassingues des corbeaux
attaqués par les goélands de la morue

il y a des regards des jambes lourdes
des bras fatigués du café noir du lin
couché en lignes des tanches polluées
ventre en l'air à la surface de l'eau

il y a des fesses hanches rondes dans
les jeans des toits de tuiles verdies
du vinaigre d'alcool coloré du vinyle
cassant du papier à lettres des chats

il y a des églises vides des lumières
rouges de la terre de la suie du fuel
des bocaux de cornichons verts du sel
du pâté de foie des nuages ordinaires

c'est là ici tout partout pour la vie
toujours dans les siècles à la minute
dans l'esprit dans le feu dans la mer
tout partout maintenant pour toujours

Libellés : , , , ,

posted by Lucien Suel at 07:34 2 comments

vendredi 20 avril 2018

Poème express n° 718

posted by Lucien Suel at 07:42 5 comments

mardi 17 avril 2018

Liste des fantômes - RDO n° 38


Récupération des données ordinaires

dans
des extraits de « Canal mémoire »


Le rétroviseur présente au conducteur
la double théorie des passagers assis
derrière lui. Il bourdonne la litanie
des noms sacrés, le chapelet de têtes
ballottantes (soliloque du chauffeur)
:::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Joseph Huguet. Paul Lafargue. Thérèse
Martin. Georges Bernanos. Chet Baker.
Mauricette Beaussart. AURA PRO NOBIS.
.....................................
Konrad Schmitt. Isidore Ducasse. Léon
Bloy. Vladimir Nabokov. Louis Lecoin.
Otto Dix. Erik Satie. AURA PRO NOBIS.
.....................................
Augustin Lesage. John Lennon. Germain
Nouveau. Joris-Karl Huysmans. Malcolm
Lowry. Nestor Makhno. AURA PRO NOBIS.
.....................................
Conrad Détrez. Richard Brautigan. Max
Jacob. Alfred Jarry. Rosa Luxembourg.
Jean Arp. Sara Joyce. AURA PRO NOBIS.
.....................................
Gaston Criel. Hergé. Kurt Schwitters.
Giordano Bruno. Tristan Tzara. Marcel
Duchamp. Jean Delval. AURA PRO NOBIS.


Libellés : , , , ,

posted by Lucien Suel at 07:17 2 comments

vendredi 13 avril 2018

Poème express n° 717

posted by Lucien Suel at 07:14 4 comments

mardi 10 avril 2018

Liste des villes et villages traversés du lieu de ma naissance au lieu de ma sépulture - RDO n° 37


Récupération des données ordinaires

dans

des extraits de « Canal mémoire »

Brinquebalant sur les sièges couverts
de velours râpé, accrochés aux barres
chromées des dossiers, les yeux fixés
vers l'avant, les voyageurs énumèrent
les lieux saints (choeur des nomades)
:::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Guarbecque. Berguette. Ham-en-Artois.
Norrent-Fontes. Auchy-au-Bois. Nédon.
Febvin-Palfart. Ligny-les-Aire. Rely.
La Tirmande. Estrée-Blanche. Quernes.
Witternesse. Enguinegatte. Westrehem.
Coyecques. Dennebroeucq. Wallencheux.
Verchocq. Hucqueliers. Bimont. Herly.
Créquy. Torcy. Royon. Fressin. Wamin.
Lespinoy. Montreuil. Wailly-Beaucamp.
Verton. Berck-Plage. Merlimont-Plage.
Stella-Plage. Cucq. Etaples. Camiers.
Hubersent. Samer. Desvres. Ledinghem.
Lumbres. Wisques. Wizernes. Clarques.
Aire-sur-la-Lys. Lambres. Guarbecque.
-------------------------------------

Libellés : , , , ,

posted by Lucien Suel at 06:56 1 comments

vendredi 6 avril 2018

Poème express n° 716

posted by Lucien Suel at 07:00 6 comments

mercredi 4 avril 2018

Liste hagiographique (écrivains et reliques) RDO n° 36


Récupération des données ordinaires

dans

des extraits de « Canal mémoire »


La Communion des Saints
est à l'ordre du jour :

ISIDORE DUCASSE, front.
WILLIAM BURROUGHS, nez.
ARTHUR RIMBAUD, menton.
LÉON BLOY, hémoglobine.
CHAMFORT, coronarienne.
JACK KEROUAC, fémorale.
J.K. HUYSMANS, cubitus.
BAUDELAIRE, quadriceps.
VLADIMIR NABOKOV, yeux.
CIORAN, oxyhémoglobine.
APOLLINAIRE, encéphale.
PAUL VERLAINE, humérus.

Au terme de la douzaine
apostolique, le numerus
clausus intervient. Les
colonnes vacillent sous
la pression du vent fou
alliée à celle des mots
d'ordre de la biologie.


Libellés : , , , ,

posted by Lucien Suel at 07:51 2 comments

vendredi 30 mars 2018

Poème express n° 715

posted by Lucien Suel at 07:21 6 comments

lundi 26 mars 2018

Liste de phrases extraites de mes livres et comportant le mot « bleu » RDO n°35


Récupération des données ordinaires

dans

« Le corps y dort, (bleu) »

in memoriam Wilhelm Reich & John Coltrane

Le tourbillon de fumée bleue traverse
la route devant la voiture. Un infini
corridor s'éveille au milieu d'images
troussées dans le bleu de ma barbe si
rêche. Humain d'oeil bleu, je me suis
habillé d'argent & velours bleu-pâle.
Oh ! la terre verte sous un ciel gris
bleu dans les briques flamandes. Oh !
les poireaux bleus de Solaize ! Et le
torchis séché sous le soleil & qui se
chauffe à la fumée des bûches, fumées
bleues des soirées d'hiver. Flèche de
dentelle ajourée au loin sur la terre
sombre, loin dans le ciel bleu. C'est
un château de haine-ciel, tout gonflé
atroce bleu, et vert (vert de peur et
bleu de travail). Les voûtes et leurs
pilastres sont bleus. Je peux cracher
des blocs de morve sur la dalle bleu-
träkl. Je m'enfonce dans le soir noir
et sanglant foetus au creux des reins
poupée bleu-träkl pleurant, pleurant.
Les slogans claquent : détruire brûle
arrachons cochons chiant soufre usine
de peste Death Factory. Dans la lueur
bifide jaune des phares, des mouettes
glacées gravent leurs noms tremblants
sous l'étoile envapée, déroulée parmi
le bleu. La délicate mésange bleue se
calfeutre sous sa minuscule casquette
organique. Mon oeil bleu plonge aussi
dans l'eau de la Lys. Eau miroir noir
eau miroir bleu, miroir blanc bleu et
ciel de l'Annonciation : Oh ! flocons
écrasés de sexe bleu, dans un drap de
roseaux noirs, je découvre les jambes
d'un éternel bleu-träkl tendre que je
mordille & suce & croque & lave. Dans
le corridor, le serpent me glisse des
doigts et plante ses crochets dans ma
chair à travers l'étoffe bleue. C'est
un rêve futututré. Ô Kurt, je t'ouïs.
Je n'ai même plus l'espoir de revivre
encore dans la fumée bleue et l'odeur
de suaire. Là, ça coule & c'est bleu.

Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 07:58 4 comments

vendredi 23 mars 2018

Poème express n° 714

posted by Lucien Suel at 07:28 4 comments

lundi 19 mars 2018

Liste des actions du Docteur Faust - RDO n°34

Récupération des données ordinaires
dans
FAUSSE TOUCHE
UNE chanson extraite de « L'album sonore de Potchük »

Faust il pianote sur son ordinateur / touche touche ctrl ctrl touche touche ctrl
Faust il cherche une adresse internet / e mail femelle e mail femelle
Faust il veut la plus belle femme du monde / Voulez-vous coucher avec moi ce soir ?
Faust il charge l'image d'Hélène / bit map
hue dada sur le cheval de son papa (3 fois)
Faust il veut tirer une crampe virtuelle / touche touche ctrl ctrl ctrl ctrl esc
Faust il veut baiser la mort /
zombie zob zombie zob zob (4 fois)
Faust il se touche devant l'écran noir / abyssus abyssum invocat
Faust il crache la purée sur le clavier / azertyuiopqsdfghjklmwxcvbn
Faust il éjacule dans son modem / allo allo pronto pronto allo allo
Faust il engendre l'homoncule
papa papa panpan cucul panpan zizi papa (6 fois)


Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 07:14 10 comments

vendredi 16 mars 2018

Poème express n° 713

posted by Lucien Suel at 07:34 2 comments

mardi 13 mars 2018

Po.m. .xpr.ss n° 731 - Oulipo

posted by Lucien Suel at 07:32 5 comments

lundi 12 mars 2018

Liste de mots rangés par ordre décroissant du nombre de lettres - RDO 33

« FRAGMENTS ROMAINS »

Contingent romantique
Janséniste antiquaire
Historique éructation
Ricanement ontogenèse
Mandragore esthétique
Gorgonzola iconostase
Latéralité azotémique
Littéraire microcosme
Erotomanie cosmétique
Maniérisme méticuleux
Continjansénhis-toricanemandragor-gonzolatéralitté-rérotomaniérisme

RomantiquérucTAtion-togénesthéticonostazo-témicro-cosméticuleux

Vêtement ceinture
Mantegna turfiste
Aéroport hystérie
Portulan héritage
Entresol ageratum
Solarium omelette
Omnivore lettrine
Voracité innommée
Vêtemantégnaéropor-tulentresolari-omnivoracité
Ceinturf-hystéri-tagératome-lettrinnommée
Romain crédit
Mincir italie
Cirage alinéa
Agenda adagio
Datura giorno
Ravage novice

Rominciragenda-turavage

Créditalinéa-dagiornovice
Midi peau
Dieu polo
Euro loto
Rome toto

Midieurome

Peaulototo
NO ni
os If

Nos

Nif


Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 07:12 2 comments

vendredi 9 mars 2018

Poème express n° 712

Le commentaire de Piero Cohen Hadria sous la forme de cette image (Kola Kwariani dans The Killing)

Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 07:28 9 comments

mercredi 7 mars 2018

Les fautes de frappes n'en étaient pas

En effet, ces mots frappés de fautes étaient en fait des néologismes pour lesquels un ami lectuer (sic) averti, monsieur B. Maréchal pour ne pas le nommer, officiant sur Twitter à l'adresse @Darkpalmor, nous fournit les définitions, à lire ci-dessous :


Un télévisseur est une variante de la perceuse-visseuse, utilisée par les installateurs de climatiseur dans les appartements munis d’un chien de garde inquiétant.
Un professuer est un casse-pieds professionnel qui vous fait suer plus que de raison.

Un motment est une parole en l’air perdue entre deux strates temporelles, destinée à faire croire que quelqu’un vous a parlé récemment, mais sans que vous puissiez savoir ce qu’on vous a dit.

Une coulure est au collyre ce que la douleur est au délire. C’est clair, non ?

La vio lance était une arme de guerre réservée aux ancêtres, à fonction purement honorifique.

Pasniquer est une traduction approximative de l’interdit freudien, traduction incomplète et bégayante à l’origine : PAPAPASNIQUER.

Doctuer est enseigner des disciplines mortelles pour l’intérêt et la patience des étudiants.
Un atriste est un spécialiste des petits feux de cheminée récalcitrants.

L’artgen est l’abréviation du nom d’un instrument post-moderne servant à générer sans peine des œuvres d’art à base de calembours de forme aléatoire, comme les ironèmes, par exemple..

Libellés : ,

posted by Lucien Suel at 08:57 1 comments

lundi 5 mars 2018

Liste des fautes de frappes - RDO 32

Récupération des données ordinaires
dans
Fautes de frappes
(typographie)

TELEVISSEUR
PROFESSUER
MOTMENT
COULURE
VIO LANCE
PASNIQUER
DOCTUER
ATRISTE

ARTGEN
 à continuer...

Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 08:25 2 comments

vendredi 2 mars 2018

Poème express n°711

posted by Lucien Suel at 07:43 5 comments

lundi 26 février 2018

Liste d'alexandrins trouvés - RDO 31

Récupération des données ordinaires
dans
un extrait de « Je suis debout »

Dizain d'alexandrins trouvés

Grand arrivage d'huîtres et de poisson fumé ;
Assortiment de petits boudins antillais ;
Ne jamais laisser à la portée des enfants ;
Mieux qu'un ravalement, la façade isolante ;
Liquidation totale avant transformations ;
La pharmacie sera fermée pour inventaire ;
Choix, qualité, accueil et le service en plus ;
Morsure de chien, accident du travail ;
Dépannage électro-ménager toutes marques ;
Caisse primaire d'assurance maladie.



Libellés : , , , , ,

posted by Lucien Suel at 07:52 6 comments

vendredi 23 février 2018

Poème express n° 709

posted by Lucien Suel at 07:04 7 comments

lundi 19 février 2018

Liste des acrostiches-télostiches du mot « Itinéraire » - RDO 30

Récupération des données ordinaires
dans

« ITINÉRAIRES / ITINÉRAIRES BIS »

issoire Kharkov Tbilissi
ici l’soir l’car chauffe t’bile ici
Tbilissi graz ingolstadT
t’bile ici graisse dans l’gueule j’tâte
ingolstadt paris nairobi
dans l’gueule j’tâte par ici robinet
nairobi skoplje edmonton
robinet c’coup plié d’menton
edmonton montelimar rome
d’menton ma télé marche arôme
rome salzkammergut alger
arôme sale quand m’mère goûte l’jet
alger oberammergau imola
l’jet d’eau beurre à m’mère k.o. l’mot-là
imola krasnoïarsk rimini
l’mot-là crasse nouille art crime y nie
rimini nouakchott exeter
crime y nie nous à l’chiotte excrété

exeter jerusalem issoire
excrété j’erre usé l’âme ici l’soir

Libellés : , , , ,

posted by Lucien Suel at 07:14 0 comments