jeudi 22 octobre 2020

Poème express n° 796

posted by Lucien Suel at 07:35

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

la scène se passe un moment après celle que je vais décrire - mais le héros (il se nomme Eddie Arness) a pas mal d'attributs ici évoqués (mais au début) - pour les grands-parents, je ne me souviens pas bien, mais je me souviens assez bien de son père en tout cas (vaguement de loin, ces aïeux-là, mais sans doute fais-je un amalgame avec un autre film du même) (America, America, 1963)(c'est d'ailleurs un drôle de mec, pas mal haï parce que traître à la cause de la dignité humaine - il s'en est expliqué, s'est excusé aussi mais ça n'enlève rien à sa trahison ni, surtout, au mal qu'il a pu faire à ses peut-être pas amis mais enfin collègues au moins, collaborateurs de création comme on dit aujourd'hui) (c'est Elia Kazan) Eddie s'est levé a rejoint sa salle de bain particulière (gauche cadre) tandis que sa femme (Florence - Deborah Kerr, magnifique) fait de même dans la sienne (droite cadre) - ils vont déjeuner, ils sont aisés beaux riches enviés - Eddie part au travail (il jette son attaché-case à l'arrière de sa décapotable (une Alfa Romeo blanche) (si ça se trouve j'invente) il prend l'autoroute, il roule à vive allure dépasse un camion et braque à mort pour encastrer sa voiture sous le camion - générique de début - non,là j'invente - mais quand même la spectatrice et le spectateur sont cueillis - après il y aura pas mal d'histoires etc. Mais Eddie se dira "tu as baissé la tête hein..." il en réchappe - le poème en rend compte (mais il en dit plus) (je me rends compte que le Kazan en question a déjà été cité deux autres fois dans ces poèmes express - mais c'est quand même (malgré sa couardise durant le maccarthysme - le pauvre malheureux était allergique au communisme et ça en a fait un salaud - d'une époque sans doute seulement) quand même ça n'enlève rien à son grand talent de réalisateur scénariste écrivain) (et directeur d'acteurs - Eddie est interprété par Kirk Douglas, qui vient de nous quitter...) (non, parfois la vie n'est pas facile) L'Arrangement (Elia Kazan, 1969)(noter à l'image Robert Surtess (dont le fils, Bruce, fit le même métier avec pas mal de talent), l'un des plus grands chefs-op étazuniens (décédé en 85))

21:27  
Anonymous ste said...

Allitération en s : poème expresssssssssssss

04:53  
Blogger Lucien Suel said...

yessssssssssssssssssssssssssss

07:22  

Publier un commentaire

<< Home