jeudi 17 septembre 2020

Poème express n° 787

posted by Lucien Suel at 08:03

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

je ne me souviens pas bien mais le fait est que dans le regard de l'enfant il y a quelque chose comme de l'admiration - Butch le sent bien et s'en amuse un peu, c'est probablement le fils qu'il n'aura jamais qui est là avec lui, dans la voiture -le môme surnommé Buzz, Philipp de son prénom (sa mère est témoin de Jéhovah je crois me souvenir - oui c'est ça (Laura Dern, attendrissante) est kidnappé (c'est le terme) mais sans maltraitance plutôt avec quelque chose comme de l'amour - ils s'entendent bien,le Butch et le Buzz - derrière eux courre la meute (dont le shérif incarné par le réalisateur lui-même (il ne parviendra pas à le sauver) - une figure sans doute des Républicains du pays (comme son ami Ben Hur (aka Charlton Heston), affilié je crois à la NRA - chacun a droit à porter une arme, pour s'en servir et tuer qui le fait chier - noir ? cheyenne ? allez roulez...) (mentalité US la meute - les médias aussi enfin Butch va mourir dans un champ, et Buzz le pleurera (Un monde parfait, Clint Eastwood, 1993 - image Jack Green, comme d'hab)(Kevin Kostner dans le rôle de Butch (il vient de faire un malheur dans Bodyguard (1992, Mick Jackson) ("I will always love you" lui chantera Whitney Houston - j'adore) T.J Lowther dans celui de Philipp - coup de poing, larmes et passions garanties...

04:42  

Publier un commentaire

<< Home