lundi 7 septembre 2020

Poème express n° 784

posted by Lucien Suel at 07:48

4 Comments:

Anonymous Anonyme said...

si ce n'était si bavard (ou non, dans un autre registre plutôt), on opterait pour un Bergman, il m'en manque un d'ailleurs, ce serait Sonate d'automne (1978) - mais non: ça discutaille...) (j'aimerais bien voir Ingrid dans ce rôle, ça me manque un ptit peu) mais ça regarde aussi pas mal) il y avait Ferdinand (Bébel qui imitait aussi Michel Simon, tu te souviens)qui disait "Silence j'écris !" lorsque Marianne (Anna Karina) racontait son "qu'est-ce que je peux faire,j'sais pas quoi faire" qui n'est pas mal adapté (mais ça ne me va pas non plus - déjà utilisé, ce Pierrot le Fou (Jean-Luc Godard 1965) - on s'en fout des réutiliser aussi,c'est vrai, mais ça ne va pas bien,justement) il y a cette entente, tu vois - ah c'est ça, même si les relations entre Dersou et le capitaine ne sont pas du genre à autoriser le tutoiement - mais quelle merveille de film, quelle merveille d'amitié - oui,c'est sans doute ça, ça vient de là - j'adore (il faut adapter le poème pour les faire se vouvoyer - les faire regarder ensemble les steppes enneigées les animaux et autres créatures (végétales notamment)(ce poème à la nature et à la vie)(une coproduction Mosfilm (soviétique) et Tōhō (japonais producteur des Godzilla d'alors et de nos jours) qui nouait entre les deux pays des liens d'amitié et de collaboration - c'est fini, ça (et c'est bien dommage) "Dersou Ouzala" (Akira Kurosawa, 1975)

15:07  
Anonymous ste said...

regarose

00:40  
Blogger Lucien Suel said...

Encore une fois, c'est aussi un très beau livre.
Dersou Ouzala était un chasseur toungouse vivant dans les forêts de l’Oussouri en Sibérie. Sa vie a été racontée en 1921 par Vladimir Arséniev.
"Dersou Ouzala
n’est plus là,
il a quitté la taïga,
il n’est pas
dans la toundra,
il est peut-être au Valhalla,
voire même au Nirvana."

09:29  
Anonymous Dominique Hasselmann said...

Je me souviens bien de ce film, un des premiers "soviétiques" que l'on voyait, après "Quand passent les cigognes"... :-)

09:12  

Publier un commentaire

<< Home