mardi 10 septembre 2019

The Star Screwer n° 1 (1972) page 17 Poème de Gregory Corso


Gregory Corso (1930-2001)

Salut…

C’est désastreux d’être un cerf blessé
J’suis le plus blessé, loups à l’approche,
Et j’ai mes défaillances, aussi.
Ma chair est suspendue à l’Inévitable Crochet !
Enfant j’ai vu beaucoup de choses que je ne voulais pas être.
Et moi la personne que je ne voulais pas être ?
Cette personne-qui-parle-à-elle-même ?
Cette personne-dont-les-voisins-se-moquent ?
Et moi celui qui s’endort sur le côté
en haut des marches du musée ?
Est-ce-que je porte l’habit d’un homme qui a failli ?
Suis-je le maboul ?
Dans la vaste sérénade des choses,
Et moi le passage le plus dissimulé ?

Traduction L. Suel septembre 2019

Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 07:26

1 Comments:

Anonymous Dominique Hasselmann said...

Un poète "beat" moins connu que Ginsberg mais à la musique si personnelle... :-)

08:21  

Publier un commentaire

<< Home