jeudi 15 décembre 2005

Anges d'un nouvel ailleurs (Kerouac Ginsberg Burroughs) 2/7

Kerouac, Ginsberg, Burroughs sont partis à la conquête de leur territoire, grâce à la langue - et la parole - qui est le plus merveilleux véhicule mais qu'il leur a fallu reconquérir, grâce aux voitures rapides, aux trains fantômes et aux lignes de bus..., grâce à l'herbe de Dieu et la petite fumée...
Lequel, du fils de Canadien français - catholique -, du fils de poète juif - universitaire -, ou du jeune bourgeois - WASP -, lequel fera le plus de chemin pour découvrir l'autre, pour tester l'autre, pour expérimenter l'autre, pour l'aimer ?
Ils ont eu l'impression que tout était possible et ils ont essayé de repousser les limites..., jouant, soufflant le jazz jusqu'aux confins de la nuit, lisant, hurlant des poèmes ou, découpant, détournant les messages pour lutter contre le virus. Ils ont expérimenté le langage comme un moyen de réinventer ce monde qui ne réfléchit plus, ne parle plus, ne rêve plus.
K., G., B., une organisation supranationale de transformation des esprits et de la connaissance par la réappropriation de ce qui différencie l'humain de l'animal : le langage..., ensuite chacun trouve ce qu'il veut faire avec...
Pour moi, l'importance de ces écrivains, c'est leur façon de lever le voile, d'appuyer par différents moyens là où ça fait mal, de montrer ce qu'on ne montrera pas ailleurs, en même temps, leur force, c'est de ne pas instituer cela en programme. Ils restent avant tout des chercheurs, des manieurs, des artisans de la langue. Ils reprennent possession complète et sans concession de leur territoire. Oui, l'Amérique est un rêve. Là-bas tout est vraiment plus grand. Les immeubles, les montagnes, les plaines. Alors quand on a dix-sept ans et qu'on n'est pas sérieux, on se laisse d'abord porter par le rêve..., véhiculé par l'image. Des jeunes gens beaux en chemises à carreaux qui fument avec l'air cool, qui boivent et conduisent des bagnoles à cent miles à l'heure..., ivresse et vitesse.
(A.M)

Libellés : , , ,

posted by Lucien Suel at 09:36

1 Comments:

Anonymous C. Le Roy said...

Parce que j'ai trouvé GOMM dans la liste des liens, et que je suis fan de Kerouac (mais j'arrête de raconter ma vie),juste un mot (si on veut), qui n'a rien à voir, quoique... Oui, hier soir, fabuleux concert de GOMM à la Maroquinerie. Je n'en suis pas encore revenu. I need... I need...

22:13  

Enregistrer un commentaire

<< Home