jeudi 25 avril 2013

Patti Smith 15 ans après

Ci-dessous, en picard et en vers justifiés, le poème écrit en 1998 après le concert de Patti Smith lors du Folk Festival de Dranouter. (Traduction en français)
15 ans après, à Tanger, le 4 avril 2013, lors du colloque autour de la Beat Generation, organisé par le CIPM et l'Institut Français,  Patti Smith m'a entendu lire ce poème en public et j'ai pu ensuite en parler avec elle et lui offrir un des exemplaires édités par le Dernier Télégramme.
Voir quelques photos de la soirée poésie et du spectacle musical.

patismit
omodaou jaété a dranouter in belgique
pouchfestivalfolk chéponlon deummazon
jiéto aveukeum fil chétel kalavovoulu
keujvachaveukel chétopourvir patismit
lkanteuss inlakertoulédeu pi patismit
alé deumnach ékankala kominché akanté
al avo lach deumfilasteur adon jédito
intchiojornal kiçaplo the starscrewer
(chavedir chkokeu détoil) ed-din javo
mi inlonmorcio dpoézi dpatismit chéto
dutan kalavo fé chlalbom horses (écha
chavedir bidé) adon aléto mem vénu in
france a charleville pourdir esprierr
sultombachédeujonn rimbaud arthur épi
isabelle es seur mémi jennlavo jamévu
invré évlakjétola indzou deuchapito a
dranouter iféjoforko yavogramindmontt
aveukeumfil marie henn akorarivé anou
gliché tou duchmin inteur tertouss in
dijan pardon aché jin épivla justavan
kcha kominch henn avoréuci bienplaché
chayéto preskach frontstage finbénach
chaa kominché aleur chelprézintatriss
ala anonché patismit chétoduflamin mé
imsonavir kja komprin kan memm chakal
dijo ché muzicien yzon rintré sulsenn
yzonkominché ajué épitodinko henn avu
arivé patismit lonkaveu rett ponmakié
inpaltodgarchon sucindo dégrossbotinn
indjinn pi intiokarako touchifoné ala
fé sinn achéjin ikriott tertouss mémi
jdijorin jravizo alavo intilifdinsmin
imsan-no kchéto inlif edpoézi épi ala
rsaké séleunett desspoch edpalto adon
al sa avinché achmikro éla ja étésézi
ala kminché a lir holy holy holy holy
holyholy holy holy holy holy holyholy
holyholyholy the world is holy (sakré
sakrésakrésakrésakré sakrésakré sakré
sakrésakré sakré sakrésakrésakrésakré
chmon-ne ié sakré) todinko ja ukomenn
boul din min gozio min keur i sa séré
jacintu méziu sfrékir jacru kjalobrèr
laomitan dtoulmon-ne javoarkonu toutt
swit chakchéto chéto howl chfameupoem
dalenn guinnsberg mijfeuzoalé méloupp
touba in mem tank patismit javo méziu
plin dlarm yavo for lontan ek kit kos
edparel nméto pon arivé kankala ufini
dlirechpoem alaprin sklarinett a sami
a soufléddin edtouttséforchépi észott
muzicien yzavottocimontéchson alafini
chpremiémorcio atersuchéplank sucindo
toudi inféjanbrèr esklarinett aprècha
al sa arlévé aladi this poem was from
allen ginsberg (chpoem la yéto dalenn
guinnsberg) pi alakontinué sinspektak
alakanté sé kanchon alardi dzott poem
émitouchtanla echsuresté sumégamp san
boujé ak méziu mézorel tougran ouverr
juska kchaseuchfini jéto ozanch emfil
oci iapon ifalo kejninpal ekjvouldich
chakchéto jminrapélra toudidechjourla
kank patismit alavnukanté a dranouter

lucien suel
iberk
septimpp 1998

Libellés : , , , , ,

posted by Lucien Suel at 08:15

8 Comments:

Blogger Cédric said...

une boucle qui se boucle

(a adoré ce moment, mais certainement pas autant que vous là lors du colloque !)

"félicitations"

Mes amitiés

10:16  
Blogger Lucien Suel said...

Merci beaucoup, Cédric. Oui c'était un moment important (qui aurait pu ne jamais arriver...). Quand elle m'a demandé de lui signer mon livre, j'avoue que mon écriture était un peu tremblante (l'âge, mais pas seulement).

10:54  
Anonymous Boris said...

C'était un très beau moment, Lucien, dont l'émotion était sensible pour beaucoup d'entre nous dans le public. Je ne suis pas près d'oublier cette lecture — jminrapélra dcesoirla.

(Et je n'avais pas soupçonné la contrainte de la justification pour ce texte.)

Encore bravo
et amitiés.

22:56  
Blogger Lucien Suel said...

Merci beaucoup Boris pour ce commentaire en forme de témoignage. Dans ce cas, la justification n'était pas une énorme contrainte, puisqu'écrivant de manière phonétique, j'avais la possibilité de coller ou décoller les mots à ma guise...

19:30  
Blogger FrançoiseL. said...

Très contente pour toi.
Amitiés

19:46  
Blogger Lucien Suel said...

Merci Françoise. Je te donnerai des détails quand on se verra. (à la soirée remue-net, peut-être ?)

19:52  
Blogger FrançoiseL. said...

Sans faute, je serai à la soirée remue.net le 15 juin.

11:50  
Blogger Lucien Suel said...

A bientôt alors, ce sera à la bibliothèque Marguerite Audoux.

12:08  

Enregistrer un commentaire

<< Home