mardi 23 avril 2013

Sombre Ducasse (version justifiée) 30

dodo dada la berceuse à Johnny Rotten
là où vous êtes maintenant à brancher
les boules colorées couleurs éclatées
de filles-garçons fleurs ne convoquez
pas les investigations de ce Sherlock
Krishnamurti votez oui embarrassés de
deviner si les gouvernements-zéros ne
cliquetteront les frontières de cette
scie-planète les émeutes à venir sont
individuelles faire glisser lentement
l'extrémité ensalivée du majeur de la
main droite sur le dessous de la peau
de muqueuse du sphincter anal h h h h

soufflant Albert Ayler la litanie des
suicidés de la roque musique avec les
spectaculaires acides & Qen Qesey des
bandes magnétophoniques aux décalages
variables dans la troisième oreille &
redessinant le voyage aller grâce aux
tickets qui m'explosent purple pill h
hé héhé héhéhé brandir le numéro zéro
anathème diaporamas treblinka kaddish

parfum de violette tristesse colloque
fade des phraseurs-cerises je capture
mes livres avec un lasso de nylon moi
m'échappe de la maison-couvent l'abbé
Catalogue me montre par la fenêtre le
désert brun me fait allonger les deux
vieillards édentés me caressent sucer
longuement wet dream festival puis je
saute par la fenêtre & dans le désert
brun je marche parmi la foule au loin
dans le désert brun rencontre le gros
chien aux ailes multicolores il serre
dans sa gueule un épi de blé colossal

réveillez-vous nous sommes arrivés je
montre les choses noires sur blanc je
retire mes épingles du jeu je ne peux
pas m'empêcher de montrer l'image des
images je suis encore au travail à la
famille à la patrie une revendication
& le tréteau populaire je suis arrivé

Libellés : , , ,

posted by Lucien Suel at 10:41

3 Comments:

Blogger K said...

Je lis régulièrement, apprécie et commente peu !
Là, c'est superbe, j'aime beaucoup.

16:44  
Blogger K said...

oops. Je voulais évidemment dire apprécie mais commente peu (excusez-moi !).

16:45  
Blogger Lucien Suel said...

Merci de votre fidélité et de votre appréciation. Je me souviens encore de mon état d'esprit à l'époque où j'écrivais la version originale de ce texte (1981).
Incidemment, je vais rééditer la lecture avec musique, ce sera au Confort Moderne à Poitiers avec la tromboniste Christiane Bopp le 15 mai.

16:56  

Publier un commentaire

<< Home