vendredi 26 janvier 2024

Daniel Fano - Papier pelure

          Vient de paraître

Daniel Fano, Papier pelure 1969-1999, Flammarion, janvier 2024

280 pages, 22€

Daniel Fano (1947-2019) a été publié dans Star Screwer en 1978.
Nous nous sommes retrouvés et rencontrés  dans les années 2000. Trois ensembles de ses poèmes ont été publiés en feuilleton sur ce blog : Retour à la case départ     Ana plus ana     Quelques Figures de l'égarement

"Papier pelure" présente des poèmes inédits et trois recueils réédités (Souvenirs of you, Chocolat bleu-pâle, La Nostalgie du classique) de la période 1969-1999. Ce livre, édité par Yves di Manno et préfacé par Philippe Mikriammos, représente pour moi une merveilleuse et magnifique surprise. C'est presque comme si Daniel revenait du séjour des morts. J'étais tellement triste quand j'ai reçu l'annonce de son décès. Nous étions proches par les goûts, les idées et notre "histoire" littéraire. 

Je n'oublierai jamais notre rencontre d'avril 2010 à La Tiremande en compagnie de notre ami Didier Lesaffre qui le véhiculait pour le projet de road trip d'Arras à Boulogne sur Mer, qui devait déboucher sur l'écriture et l'édition de son roman La Contrepartie (ou L'homme qui voulait tuer Françoise Hardy).

L.Suel

Ci-dessous, un court extrait de Papier pelure

La cerise de Ronsard

[…]

C’est à sa fine moustache

d’expert-comptable, à son costume

rayé, ses chaussettes à pois et

sa cravate violine que l’on

reconnaît

le poète véritable

 

page 228

Libellés : , , , , ,

posted by Lucien Suel at 10:44 0 comments

jeudi 25 janvier 2024

Kerouac en français

Livre des esquisses

 "Refermer la traversée hallucinée et intime de l’Amérique pendant deux ans de la vie de Kerouac, vivre avec lui, entendre sa parole, se sentir proche de sa foi, de ses doutes aussi. 

 Folle traduction vibrante et vivante de Lucien Suel, on croirait lire Kerouac écrivant en français."

Pierre et l'aube (Pierre Comandu)

La Table Ronde, « la petite vermillon », traduction de Lucien Suel, 384 p., 9,20 €, février 2022. 

posted by Lucien Suel at 09:28 0 comments

mercredi 20 décembre 2023

Programme en 2024

 Station Underground d’Emerveillement Littéraire / Lucien Suel / Mini-Bulletin n° 18 décembre 2023

L’évènement de cette fin d’année reste la parution en librairie du "Livre des poèmes express", aux éditions Dernier Télégramme

504 pages au format 27 x 20,5 cm, broché, prix de vente au public (TTC) : 35.00€.

Voir des photos du livre au Silo, lire en même temps les premières chroniques par Matthieu Jung, Claro, Fabrice Thumerel (Libr-critique), Guillaume Contré (Matricule des anges), Dinodante… et écouter Edito-Culture, « Une nouvelle manière d’écrire des poèmes » par Arnaud Viviant sur France-Inter

 

En 2024

 

En mars 2024, je suis invité à la 37ème Semaine de la Poésie à Clermont-Ferrand, du 16 au 23 mars. Une lecture-rencontre à Chantelle dans l’Allier le 21 mars à partir de 17h30 chez Florine et Richard Jaillet, librairie « Le Livre à venir ». Précisions à venir pour le reste du programme…

 

Le dimanche 5 mai, à 16 h, POÉSIE EXPRESS SONORE & VI.SUEL.LE, lecture-performance d’une heure au LAAC à Dunkerque dans le cadre de la rétrospective consacrée à Gérard Duchêne.

 

Les 15 et 16 août, je serai au Book Bouc Fest 2024, à Fléchin pour une lecture-performance. Précisions à venir…

 

A paraître en juin 2024

 

Deux ouvrages seront réédités au format de poche dans la collection La Sente, aux éditions de La Contre Allée :

                 « D’azur et d’acier » poésie

                 « Rivière » roman

 

D’autres informations sur mon compte twitter

Libellés : , , , , , , ,

posted by Lucien Suel at 18:30 0 comments

jeudi 14 décembre 2023

Un poème de Bernard Esnault

Mon rêve

je feuillette mes trésors

les livres que j’ai achetés hier

au marché de la poésie de Lille

une mouette blanche survole la véranda

 

les grandes ailes en planeur

portée par le vent et la grâce

et mes livres s’envolent avec les ailes de Folon

mes livres mes amis mes copains mes potes

 

j’ai cassé ma tirelire pour acheter des livres

je brûlerais mes meubles comme Bernard Palissy

je vendrais ma chemise

me vêtirais de livres dont les feuilles en tombant

 

me rendraient tout nu à la terre

mais en attendant les livres me font vivre

me font givre me font ivre

les livres déjà pliés dans ma longue mémoire de liseur

 

les livres encore à lire jusqu’au bout de ma vie

les livres de poésie la poésie des livres

je voudrais qu’on me jette en prison

dans une prison de livres

 

et qu’on me condamne à perpétuité

une perpétuité de lectures

mon rêve

Bernard Esnault 

11 décembre 2023

Libellés : ,

posted by Lucien Suel at 09:24 1 comments

lundi 11 décembre 2023

La traversée du désert par la limace à tête de chat

posted by Lucien Suel at 07:40 0 comments

jeudi 7 décembre 2023

La Limace à tête de chat au pays des veaux

posted by Lucien Suel at 09:09 0 comments

mercredi 6 décembre 2023

La Limace à tête de chat sous la pluie

posted by Lucien Suel at 09:15 0 comments

jeudi 30 novembre 2023

Ateliers d'écriture, Bureau d'Asile Poétique 7/7

 Voici mes sept fiches créées en 2008 pour un atelier appelé (BAP) Bureau d'Asile Poétique, avec l'artiste Stéphane Benault  à Tourcoing, Collège Mendès-France.

Ces sept fiches sont emblématiques de mon travail personnel et des propositions d'écriture réalisées avec des publics divers, un peu partout en France, du collège à l'université, des enseignants aux prisonniers et sans-abris...

Fiche n° 1 Poème express
Fiche n° 2
Poème Bouture (avec des mots entiers)
Fiche n° 3 Poème Bouture (sans mots entiers)
Fiche n° 4
Acrostiche
Fiche n° 5 Acrostiche double
Fiche n° 6 Poèmes arithmogrammatiques
Fiche n° 7 Inclusion

clic pour
agrandir

Libellés : , , ,

posted by Lucien Suel at 07:24 2 comments

mercredi 29 novembre 2023

Ateliers d'écriture, Bureau d'Asile Poétique 6/7

 Voici mes sept fiches créées en 2008 pour un atelier appelé (BAP) Bureau d'Asile Poétique, avec l'artiste Stéphane Benault  à Tourcoing, Collège Mendès-France.

Ces sept fiches sont emblématiques de mon travail personnel et des propositions d'écriture réalisées avec des publics divers, un peu partout en France, du collège à l'université, des enseignants aux prisonniers et sans-abris...

Fiche n° 1 Poème express
Fiche n° 2
Poème Bouture (avec des mots entiers)
Fiche n° 3 Poème Bouture (sans mots entiers)
Fiche n° 4
Acrostiche
Fiche n° 5 Acrostiche double
Fiche n° 6 Poèmes arithmogrammatiques
Fiche n° 7 Inclusion

clic pour agrandir


 

Libellés : , , , , , ,

posted by Lucien Suel at 07:34 0 comments

mardi 28 novembre 2023

Ateliers d'écriture, Bureau d'Asile Poétique 5/7

 Voici mes sept fiches créées en 2008 pour un atelier appelé (BAP) Bureau d'Asile Poétique, avec l'artiste Stéphane Benault  à Tourcoing, Collège Mendès-France.

Ces sept fiches sont emblématiques de mon travail personnel et des propositions d'écriture réalisées avec des publics divers, un peu partout en France, du collège à l'université, des enseignants aux prisonniers et sans-abris...

Fiche n° 1 Poème express
Fiche n° 2
Poème Bouture (avec des mots entiers)
Fiche n° 3 Poème Bouture (sans mots entiers)
Fiche n° 4
Acrostiche
Fiche n° 5 Acrostiche double
Fiche n° 6 Poèmes arithmogrammatiques
Fiche n° 7 Inclusion

clic pour agrandir


 

Libellés : , , , , ,

posted by Lucien Suel at 07:43 0 comments

lundi 27 novembre 2023

Ateliers d'écriture, Bureau d'Asile Poétique 4/7

 Voici mes sept fiches créées en 2008 pour un atelier appelé (BAP) Bureau d'Asile Poétique, avec l'artiste Stéphane Benault  à Tourcoing, Collège Mendès-France.

Ces sept fiches sont emblématiques de mon travail personnel et des propositions d'écriture réalisées avec des publics divers, un peu partout en France, du collège à l'université, des enseignants aux prisonniers et sans-abris...

Fiche n° 1 Poème express
Fiche n° 2
Poème Bouture (avec des mots entiers)
Fiche n° 3 Poème Bouture (sans mots entiers)
Fiche n° 4
Acrostiche
Fiche n° 5 Acrostiche double
Fiche n° 6 Poèmes arithmogrammatiques
Fiche n° 7 Inclusion

clic pour agrandir


 

Libellés : , , , , ,

posted by Lucien Suel at 07:55 0 comments

samedi 25 novembre 2023

Ateliers d'écriture, Bureau d'Asile Poétique 3/7

 Voici mes sept fiches créées en 2008 pour un atelier appelé (BAP) Bureau d'Asile Poétique, avec l'artiste Stéphane Benault  à Tourcoing, Collège Mendès-France.

Ces sept fiches sont emblématiques de mon travail personnel et des propositions d'écriture réalisées avec des publics divers, un peu partout en France, du collège à l'université, des enseignants aux prisonniers et sans-abris...

Fiche n° 1 Poème express
Fiche n° 2
Poème Bouture (avec des mots entiers)
Fiche n° 3 Poème Bouture (sans mots entiers)
Fiche n° 4
Acrostiche
Fiche n° 5 Acrostiche double
Fiche n° 6 Poèmes arithmogrammatiques
Fiche n° 7 Inclusion

clic pour agrandir


 

Libellés : , , , ,

posted by Lucien Suel at 07:54 0 comments

vendredi 24 novembre 2023

Ateliers d'écriture, Bureau d'Asile Poétique 2/7

 Voici mes sept fiches créées en 2008 pour un atelier appelé (BAP) Bureau d'Asile Poétique, avec l'artiste Stéphane Benault  à Tourcoing, Collège Mendès-France.

Ces sept fiches sont emblématiques de mon travail personnel et des propositions d'écriture réalisées avec des publics divers, un peu partout en France, du collège à l'université, des enseignants aux prisonniers et sans-abris...

Fiche n° 1 Poème express
Fiche n° 2
Poème Bouture (avec des mots entiers)
Fiche n° 3 Poème Bouture (sans mots entiers)
Fiche n° 4
Acrostiche
Fiche n° 5 Acrostiche double
Fiche n° 6 Poèmes arithmogrammatiques
Fiche n° 7 Inclusion

clic pour agrandir


 

Libellés : , , , ,

posted by Lucien Suel at 07:23 0 comments

jeudi 23 novembre 2023

Ateliers d'écriture, Bureau d'Asile Poétique 1/7

J'ai animé mon premier atelier d'écriture avec Réjane Peigny en 1999 à  Bruay-Labuissière. Cet atelier était organisé par l'association Epistème avec la DRAC Nord-Pas-de-Calais et Escales des Lettres.

Mon dernier atelier d'écriture s'est déroulé en février 2020 à l’IMEC (Institut Mémoires de l’édition contemporaine), Abbaye d’Ardenne, à l’invitation de Thierry Weyd, avec les étudiants de l’Esam Caen-Cherbourg, dans le cadre de l’animation du workshop "SPEED WRITING / FAST PUBLISHING".

J'ai décidé de mettre ma "méthodologie" à la disposition des "amateurs". Voici donc au Silo mes sept fiches créées en 2008 pour un atelier appelé (BAP) Bureau d'Asile Poétique, avec l'artiste Stéphane Benault  à Tourcoing, Collège Mendès-France.

Ces sept fiches sont emblématiques de mon travail personnel et des propositions d'écriture réalisées avec des publics divers, un peu partout en France, du collège à l'université, des enseignants aux prisonniers et sans-abris...

Fiche n° 1 Poème express
Fiche n° 2
Poème Bouture (avec des mots entiers)
Fiche n° 3 Poème Bouture (sans mots entiers)
Fiche n° 4
Acrostiche
Fiche n° 5 Acrostiche double
Fiche n° 6 Poèmes arithmogrammatiques
Fiche n° 7 Inclusion

clic pour agrandir

 


Libellés : , , , ,

posted by Lucien Suel at 11:18 2 comments

lundi 20 novembre 2023

La poésie selon la Limace à tête de chat

posted by Lucien Suel at 07:46 0 comments

samedi 18 novembre 2023

R.R. 2,1 Christophe Tarkos

  De 1993 à 2000, Christophe Tarkos (en compagnie de Nathalie Quintane et Stéphane Bérard) fut l'éditeur de la revue R.R. (4 pages au format A4)

Voici le fac-similé du numéro 2,1 avec des participations de Charles Pennequin, Paul Van Ostayen, Lucien Suel et Tarkos.


 




Libellés : , , , , ,

posted by Lucien Suel at 08:55 0 comments

mardi 14 novembre 2023

Isidore Isou et la Limace à tête de chat

posted by Lucien Suel at 18:02 0 comments

jeudi 2 novembre 2023

R.R. 2 Christophe Tarkos

 De 1993 à 2000, Christophe Tarkos (en compagnie de Nathalie Quintane et Stéphane Bérard) fut l'éditeur de la revue R.R. (4 pages au format A4)

Voici le fac-similé du numéro 2 avec des participations de Captain Cavern, Lucien Suel, Ivar Ch'Vavar, Tarkos, Julien Blaine, Thierry Dessolas, Michel Valprémy, Michel Seuphor, Charles Dreyfus et Jean-Pierre Bobillot






Libellés : , , , , , , ,

posted by Lucien Suel at 09:32 0 comments

samedi 21 octobre 2023

Surfing Bird

 J’avais un peu plus de 15 ans. En pension à Arras. Immense dortoir d’une centaine d’élèves. Au bout du dortoir, la chambre du pion. Réveil obligatoire à 6h20. Début 1964, février ou mars, dans les vagues du sommeil, un battement continu, des cris, bah bah bah bah, de plus en plus fort, bah bah oum mah maah bah bah oum mah mah... Personne ne traînait au lit. Tous les matins pendant 15 jours,volume au maximum, le pion nous a réveillés avec Surfing Bird, chanson des Trashmen... C’était tellement étrange, cette sauvagerie, dans l’aube hivernale, au milieu du grand dortoir collectif.

C’est resté le 45t le plus fabuleux que j’aie jamais entendu. En 1999, avec le groupe Potchük, j’ai à mon tour hurlé cette chanson sur la scène du 11/19 Culture Commune à Loos-en-Gohelle. J’avais un peu plus de 50 ans...


 

Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 10:11 2 comments

lundi 2 octobre 2023

Le Livre des poèmes express


 

Ce livre regroupe tous les poèmes express encore en la possession de l’auteur. Presque 500 poèmes express depuis le premier, créé en 1987, jusqu’au dernier, le millième. 35 années pour construire ce projet littéraire. Le poème express, dérivé des expérimentations de William Burroughs, est aussi dans l’esprit de Lucien Suel, cousin des productions dadaïstes – les mots dans un chapeau de Tristan Tzara et les poèmes simultanés d’Hugo Ball – et du ready-made de Marcel Duchamp. Il doit aussi une part de son existence au mouvement Fluxus et à sa lecture des Cahiers de l’Internationale Situationniste.

Auteur : Suel Lucien 

Préface de Joël Hubaut

Éditeur : Dernier Télégramme 

504 pages 27 x 20,5 cm broché

Prix de vente au public (TTC) : 35.00€

En librairie le 13 octobre 2023 

Chroniques du Livre des poèmes express

1. par Mathieu Antoine Jung sur son blog 

[...] Le caviardage est traditionnellement un outil de censure du texte. Ici, au contraire [...] il libère quelque chose qui relève, risquons l’idée, de l’inconscient non tant de l’auteur que du texte lui-même. Le millième poème express le dit superbement : « Les mots, entre eux, étaient superflus. » Il fallait justement qu’ils ne restent pas « entre eux », que le feutre de Suel les sépare, les isole et les réactive. Admirablement reproduits dans ce beau livre, les poèmes tendent à devenir matière. Ils se donnent à voir plus qu’ils se donnent à lire.

2. Piero Cohen-Hadria qui a accompagné de ses commentaires cinématographiques un bon nombre de poèmes express publiés au Silo nous fait le plaisir d'installer le Livre des poèmes express dans la maison[s]témoin.

3. Dans Le Clavier Cannibale, Claro décrit parfaitement le poème express : Radier / Irradier. 

[...]L'apparente modestie du procédé, qui retourne les armes de la censure contre elle-même, ne doit pas faire oublier la savante malice du geste. Il ne s'agit pas de clamer que la poésie se dissimule dans n'importe quel texte mais de montrer comment, au moyen d'une vision-crible, il est possible d'arracher à la page saturée des bribes échappant aux diktats de la narration, de la description, du dire. Le poème, par essence, est un texte qui avance par sursauts: la coupe, le rejet, l'enjambement, le blanc… S'il avance troué, c'est pour mieux faire résonner zones d'ombre et espaces vierges. De la sorte, le caviardage-Suel répète l'antique bégaiement des pythies tout en réalisant le rêve d'une poésie faite par tous [...]

4. "Un trésor dans la Bibliothèque !", article de Fabrice Thumerel sur le site de Libr-Critique ; [les court-circuits de Lucien Suel] sont poétiques, non par le mode devenu traditionnel des inventions verbales, mais parce qu’ils donnent à lire et à voir des labyrinthes picturaux/verbaux qui libèrent notre regard pour le plonger dans l’infini des possibles.

 5. "Une poésie par soustraction" article (une page) de Guillaume Contré dans Le Matricule des anges n° 248, novembre-décembre 2023. Extrait : "Tout l'enjeu dans "l'écriture" par soustraction de ces 1000 poèmes (...) dont environ la moitié est rassemblée ici, consiste à s'inventer un fil au cœur d'une matière langagière d'une grande platitude. Car c'est bien cette platitude qui permet l'extraction de la pépite."

 6. "Une nouvelle manière d'écrire des poèmes" Écouter l'EDITO CULTURE d'Arnaud Viviant qui célèbre le poème express sur France-Inter le 29/11/2023

7. Lecture du « Livre des poèmes express » par Dinodante

0n entre dans « le livre des poèmes express » comme on plonge dans la mer, du haut d’une falaise : dépaysement, fraîcheur, puis sensation de bien-être, et l’on s’avance dans ces textes caviardés avec la facilité d’un nouvel élément offert à notre liberté.

Liberté, c’est le sentiment dominant de ces pages si bien présentées,  un vrai  livre d’art.

Armé de son feutre à l’encre noire indélébile, Lucien, jour après jour biffe ce qu’il veut, biffe comme il veut, biffe où il veut. Et l’on ressent la joie secrète de l’enfant qui laisse courir son crayon, jusqu’à arriver au barbouillage, mais non, il se retient, et nous donne un sens de justesse. Les « poèmes-express » d’un poète sont avant tout des poèmes.

A toi, lecteur, de les reconstituer, de les digérer, de les amadouer. De justesse car on ressent la nécessité de ces textes en pointillé, qui n’auraient pas pu être autrement qu’ils sont, soumis à la volonté pleine d’humour et critique de Lucien. On assiste à la transmutation de la non-littérature (les romans de gare) en littérature, en poésie, par une opération qui met le geste en avant. Sans écrire, on écrit. En effaçant, on fait apparaître. En abrogeant, on distingue. En abolissant, on accentue. En biffant, on exalte. En censurant, on ravive. En éliminant, on ajoute. En enlevant, on renforce. En escamotant, on montre. En faisant disparaitre, on fait apparaitre. En obscurcissant, on éclaircit. En raturant, premier jet. En sabrant, on met en relief. Plaisir de l’enfance à passer ainsi de l’être au néant, et du néant transmuté en être. « Fort-Da ».

 On serait tenté de recopier ces lignes de presque haïkus sur une page vierge, mais la poésie du poème ainsi disparaitrait pour beaucoup. C’est le travail et le plaisir du lecteur de co-création, de reconstituer visuellement, et en justesse, l’énigme et la chair du poème, dans tous les sens de la page. Parfois une seule phrase : «  je n’ai pas envie de mourir », banale, anodine dans le courant d’un texte. Mais qui « vous pète à la gueule », si vous la lisez en très grand format affichée comme poème-express sur les berges du canal Saint-Martin à Paris.

Avec ses poèmes-express, Lucien nous extrait du courant de la vie endormie, du courant  facile de nos lectures  habituelles, et nous dit : « fais gaffe !, la vie, ta vie a un sens caché, ouvre les yeux, et tu seras dans la vraie vie qui te revient, qui t’es due, à laquelle tu peux prétendre ». Avec la complicité amicale de Fabrice Caravaca, aux éditions du « Dernier Télégramme »,  « Le grand livre noir des « Poèmes-Express », un livre facétieux et malicieux, un livre de vie. 

8. "La Croix L'Hebdo" : dans la rubrique "Un poème pour la route",  Stéphane Bataillon propose aux lecteurs le poème express n° 984 en même temps qu'une présentation de l'auteur et du Livre des poèmes express.
"Pendant 35 ans, Lucien Suel, écrivain passionné de jardinage autant versé dans la contemplation de la nature que dans les expérimentations et les performances, a composé 1 000 poèmes express, dont la moitié est ici rassemblée. [...]
Au contraire de la vitesse induite dans leur titre, on flâne sur ces pages, méditant sur ces
mots enfin envisagés, avec une inédite considération. Le procédé, que l’auteur utilise
pour mener des ateliers d’écriture, est très séduisant. Et l’on se prend à raturer le premier
écrit sous la main pour tenter, nous aussi, de débroussailler la langue.

9.

 

posted by Lucien Suel at 08:51 8 comments

vendredi 15 septembre 2023

Mauricette à bicyclette

 Sur la route à la brune entre Haverskerque et Guarbecque.

Traverse des effilochures de brume respiration du marais.

Mains serrées autour des poignées de plastique bleu pétrole.

De la force des mollets le cerveau transmet aux pédales pédalier chaîne dents de la roue libre moyeu jante et pneu.

 

Le caoutchouc frottefrotte la molette crantée de la dynamo.

Shhuintronronnement mécaniquement produit d'énergie humaine.

Lumière jaune devant rouge petit point tremblotant derrière.

La selle de cuir dur enveloppée dans un torchon à carreaux noué sous les ressorts pour améliorer le confort du siège.

 

Au bord de la jupe genoux ronds se frôlent au-dessus du cadre.

Tout le mouvement des muscles jumeaux des mollets fabrique transportsécurité rendementefficacité déplacementlumière.

Vélocité de la lumière au carré multipliée par poids du corps.

Lumière avance accélère ralentit en même temps que le vélo.

 

Rayon jaune danse sur le bas-côté de la route transperce déchiquette colorévèle les flaques grises du brouillard.

L'ombre déhanchée projetée par la lune s'esquinte à coller à la roue passe silencieusement au-dessus des profonds fossés.

Fraîcheur inodore sur la peau sur les gares debout du vélo.

 


Sur le pont de bois tout à coup d'un coup tout hoquette tout tout toutoutout tressautesausaute clicliclicqueticlette vévélolo cacatadioptre momolélé bouboudédénénénéné de Mauricette.

Dans la nuit qui vient les silhouettes des vaches et veaux plongés dans l'herbe haute de la nouvelle pâture ruminant.

 

Voici lune au fond de l'eau aperçue par-dessus la rambarde.

Vol silencieux d'une chouette paquet de viscères au bec.

Friss-chairdepoule-sson rapide chevilles tricotent le trajet.

Prisonnière Mauricette dans les phares de longue portée avec le vacarme du camion qui se rue vers la petite lumière rouge.

 

Gifle énorme du vent accumulé derrière le monstre et bbarrkk bouffée de diesel brûlé aspiré vaporisé au fond des narines.

Gros yeux rouges s'éloignent traînée de gaz et de poussière.

Corpsvélo titubant pour retrouver stabilité et régularité.

Oreille tendue chaîne et roulement route sous les roues.

 

De chaque côté du vélo maisons fenêtres bleuies par la maladie de télévision incurable cancerahlzeimer d'enfance à mort.

Voitures stationnées jusqu'à l'aube prochaine se pelliculant fin voile de buée et de molécules chimiques carbone et plomb.

Vélo immobile c'est le macadam un tapis autour de la terre.

 

Debout sur les pédales cheveux soulevés par la brise à l'aube à la nuit tombante au soleil en route infiniment direction paricilà droit devantderrière en rond en ronde toutoujours rouleroute parfum de sueur odeur d'éther retour en route sans fin sur soi-même éternel là-bas à rebours sur la route erout al rus…

Lucien Suel

Ce poème a été publié pour la première fois dans le recueil "Je suis debout" aux Éditions de La Table Ronde en mars 2014

Libellés : , , ,

posted by Lucien Suel at 08:23 2 comments