mardi 24 novembre 2020

Moue de Veau, le retour

J'ai publié le magazine culturel Moue de Veau pendant 10 ans (1989-1998).

Le n° 1 est daté du 2 janvier 1989 et le n° 1111 du 11-11-1998.

Le tirage original était de 23 exemplaires (16 pages au format A7). Il existait aussi des exemplaires uniques.

La ligne éditoriale obéissait à ces trois principes : un contenu à base de déchets, un regard dubitatif sur le monde et une mise à l’honneur du veau sous toutes ses formes.

Dans mon esprit, la publication de Moue de Veau répondait à l’idée de produire quelque chose qui soit non rentable, inefficace, engendrant une « perte » de temps, un objet « culturel » à rebours de l’ambiance dominante basée sur l’efficacité, le profit, la reconnaissance et le prestige. D’où le titre, ridicule, le tirage, infinitésimal, le format, minuscule, le prix, dérisoire et le contenu, majoritairement abruti.  

Je me propose de déconfiner les maquettes originales, de les scanner et des publier en ce Silo afin de proposer aux nouvelles générations digitalisées la possibilité de ressusciter ces reliques de papier. Si vous possédez une imprimante, une agrafeuse et un cutter, il vous sera possible de fabriquer vos propres exemplaires.

Pour éviter des torticolis aux amateurs, sous le hashtag #MoueDeVeau, je publierai une sélection de pages de chaque numéro sur mon compte à l'oiseau bleu.

Maquettes recto et verso
du n° 1 de Moue de Veau (02/01/1989)

 





Libellés : ,

posted by Lucien Suel at 17:25

4 Comments:

Anonymous ste said...

Comme quoi on ne devient pas Lucien Suel comme ça.

20:30  
Blogger Lucien Suel said...

:-) Merci.

20:45  
Anonymous Anonyme said...

quelle joyeuse initiative (réservée aux touitosses, sans doute) (je vais aller acheter une blanquette pour fêter ça, tiens) bravo ! (ou braveau, c'est comme tu préfères)

08:58  
Blogger Lucien Suel said...

on dira même Rio Braveau. Le Rio était le cinéma de mon enfance, adolescence... à Molinghem, commune ouvrière (avec des corons)

11:42  

Publier un commentaire

<< Home