vendredi 1 février 2019

Poème express n° 753

posted by Lucien Suel at 07:52

6 Comments:

Anonymous Anonyme said...

(tout à fait logique, je suis pour ce poème) (comme d'habitude, peut-être, mais aujourd'hui, plus encore oui) (il y a un moment où les choses finissent par peser) Roy Batty, dans le rôle du méchant (c'est lui qui parle) (Rutger Hauer dans un de ses nombreux rôles de méchant- mais il ne l'est que parce qu'on le pousse dehors, c'est ce qu'il faut comprendre - à un moment, ça suffit) (ici, il n'est qu'un robot - bien imité, peut-être, mais robot quand même) (on les appelle des "réplicants") (ils font partie de la production des Nexus 6 envoyée sur Mars pour servir les humains rescapés
de la guerre atomique, et suffisamment riches pour se le permettre) (il y avait aussi ce film (je ne l'ai pas revu depuis longtemps) magnifique dans le souvenir "Outland" (Peter Hyams, 1981) sorti un an avant celui-ci) ici c'est un des films majeurs du cinéma tout court - c'est de la science-fiction, peut-être mais c'est un joyau et c'est vrai que par certains côtés, Rick Dekard emmerde le monde avec sa loi, son ordre et sa volonté de mettre fin au règne de ces machines (encore que la fin détermine le lieu vers lequel il penche) (on s'en fout de dévoiler la fin vu qu'on a lu le roman au titre assez désopilant "les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?") (aujourd'hui, on sait répondre à la question
et c'est oui, ça les endort) de Philip Kindred Dick (1968, et 1976 pour la traduction en français) (c'est un pan entier de l'histoire du cinéma et de la science-fiction) c'est mis en scène par Ridley Scott, en 1982 : la magie à tous les étages - ça se passe dans le futur (en 1992 dans le roman, en 2019 dans le film...), après la guerre atomique (ambiance formidable, image Jordan Cronenweth très spéciale) c'est Blade Runner (Harrison Ford dans le rôle du gentil détective)

08:48  
Blogger Lucien Suel said...

Je l'ai vu. Je suis un fan inconditionnel de Philip K Dick (les œuvres complètes). Il a souvent été adapté, me souviens aussi de Minority Report.

08:54  
Anonymous Anonyme said...

oui, près de 3 millions d'entrées en France dans les années 80 - après j'ai arrêté de compter :°)) - une suite en 2049 a été produite (réalisé par Denis Villeneuve, réalisateur canadien assez science-fiction) mais je ne l'ai pas vue (pas encore) (inconditionnel de Philip K. Dick tout autant)

09:13  
Anonymous ste said...

ça prend et ça tue

17:06  
Anonymous Dominique Hasselmann said...

"Minority Report", le film d'actualité quand on voit la loi "anti-casseurs" française à la veille d'être définitivement adoptée par le Parlement : mise sous les barreaux avant toute manifestation de supposés perturbateurs déjà fichés...

10:27  
Blogger Lucien Suel said...

@ste oui, et ça coule et c'est rouge (pour me citer)
@Dominique Philip K Dick n'a jamais fait que décrire le monde dans lequel nous allions vivre.

08:27  

Publier un commentaire

<< Home