samedi 7 octobre 2006

Du dessin au poème au dessin (2/10)


Secouée par le vent
et la houle lunaire
la fourrure ocellée
de songe la licorne
capte les morsures.

Buffeted by the wind
and the lunar swell
dream ocellus fur
the unicorn taps the bites.

Libellés : , , , , ,

posted by Lucien Suel at 08:19

2 Comments:

Anonymous metalogos said...

Ma question reste entière…Je n’y vois quant à moi aucun méta-langage, aucune métaphore sous-jacente…

09:09  
Blogger S.L. said...

Merci de votre intérêt. Je crains que votre question ne reste entière pour longtemps encore car je ne vois pas non plus dans ces travaux de méta-ci ou ça.

13:00  

Enregistrer un commentaire

<< Home