vendredi 29 mars 2019

Poème express n° 761

posted by Lucien Suel at 07:29

5 Comments:

Anonymous Dominique Hasselmann said...

... l'horizon indépassable de notre temps panoptique (Foucault toujours présent)... :-)

07:43  
Blogger Lucien Suel said...

Exactement, Dominique.

07:52  
Anonymous ste said...

ici hors videprès

08:02  
Anonymous Anonyme said...

(je suis en retard - désolé - il faut dire aussi que c'est le printemps) (cependant le film du jour a quelque chose de terriblement efficace, certes, mais aussi d'une tristesse sans fond) (ça tombe bien vu que la Varda vient de tirer sa révérence, quelque chose qui nous fait mal parce que on l'aimait, celle-là (et sa Cléo, tellement) : mais on reste on tient bon et on continue - on aime le cinéma) elle s'appelle Caroline Vaudieu (comme patronyme, ça se pose là - surtout quand on sait que le réalisateur du film a réalisé ensuite "Des hommes et des dieux" - je n'en dis rien) elle est flikette, genre la criminelle mais commandant quand même et voilà qu'arrive un lieutenant (Antoine Derouère) elle le surnomme"Le petit lieutenant" et c'est le titre du film (policier, noir de chez noir, une image de Caroline Champetier, magnifique comme d'habitude - Jalil Lespert dans le rôle du lieutenant - une histoire d'alcool, de mort, de meurtre...) Froid aux os (la solitude, quelle terreur...) (le commandant : Nathalie Baye, souveraine) (Le Petit lieutenant, Xavier Beauvois, 2005)

16:38  
Blogger Lucien Suel said...

J'ai vu ce film. Mais je me souviens davantage de son premier "Nord", tourné en partie près d'ici à Aire sur la Lys, où vivaient ses parents. Plus tard, je lui ai envoyé mes deux romans en Folio, mais il ne m'a pas répondu.

17:26  

Publier un commentaire

<< Home