vendredi 1 mars 2019

Poème express n° 757

posted by Lucien Suel at 07:02

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

(cette histoire de porcs a quelque chose de la balance) (de la dénonciation) (la reproduction des lapins fait référence à quelque chose aussi d'assez abject) (c'est ce qui fait probablement que j'ai pensé, assez immédiatement - pas tout de suite : la première évocation a été pour le couple de producteurs, frères aussi bien, les deux Weinstein - l'un a trinqué pour pas mal d'autres...) (le problème c'est que, dans le film, il n'y a pas de premier rôle féminin) (peu importe ?) ils sont quatre, vont descendre une espèce de rapide qui va disparaître au profit de la construction d'un barrage, c'est un film écologique avant la lettre - ou pendant,je ne sais plus, c'est en 72 que ça se passe - et les hommes, les gens (les mâles surtout) sont rendus au statut de bête - il ferait presque peur - Délivrance (John Boorman, 1972 - première apparition ici lui, alors que ses deux films - Hope and Glory, 1987- et Queen and Country - 2014 - autobiographiques (plus ou moins, paraît-il) sont des merveilles) (sans compter les Zardoz (1974), Excalibur (1981)un peu dévié vers le merveilleux, etc.) (image Vilmos Zsigmond, chef-opérateur magnifique)

10:41  
Blogger Lucien Suel said...

"Délivrance". Je l'ai vu il y a bien longtemps mais je n'ai pas oublié la sauvagerie et l'horrible scène du viol d'un des voyageurs.

19:22  
Anonymous ste said...

mes hommes sont des porcs de foire

22:42  

Publier un commentaire

<< Home