vendredi 30 novembre 2018

Poème express n°744

posted by Lucien Suel at 07:48

4 Comments:

Anonymous Anonyme said...

(on aurait pu mettre l'un des trois Parrains (Francis (ford) Coppola, 1972, 74, 90) mais ils sont tous bruns, t'as remarqué ? il y a bien James Caan l'aîné de la famille, mais il meurt à la fin du 1) (alors non) plutôt ce satané Mark Lewis, pauvre garçon toujours attaché à sa caméra- son arme pour tuer ses victimes - (espèce de parangon de ce qui sera dénommé plus tard des snuffmovies - ces immondes réalisation qui filment des meurtres réels) qui adore voir la mort se peindre sur les visages des femmes qu'il tue (Dirk Bogarde aurait refusé le rôle) (interprété par Karlheinz Böhm - le fils de chef d'orchestre dit la chronique - lequel acteur est plutôt plus connu pour avoir joué aux côtés de Sissi impératrice l'empereur François-Joseph (il m'a toujours mis mal à l'aise, ce film : quelque chose de glauque et d'antipathique, en effet) (Peeping Tom - Le Voyeur - , Michaël Powell, 1960) (on voit Michaël Powell dans le film qui incarne le père (c'est quand même le moins...) du criminel et c'est aussi le fils de Powell qui incarne Mark Lewis enfant...) (à sa sortie en 60, presque classé X) (images Otto Heller, l'un des plus grands chef opérateurs britanniques) (on dit qu'il s'agit d'un chef d'oeuvre de l'histoire du cinéma...)

09:18  
Blogger Lucien Suel said...

Quelquefois, le commentaire ne tient qu'à des cheveux !

11:23  
Anonymous ste said...

Excellent, je refuse toute compression gâchique.

12:39  
Blogger Lucien Suel said...

Merci !

12:45  

Enregistrer un commentaire

<< Home