vendredi 16 novembre 2018

Poème express n°742

posted by Lucien Suel at 07:10

4 Comments:

Anonymous Anonyme said...

(ça va faire des dégâts : âme sensible (ou même moins) s'abstenir) (ça ne fait que commencer dans ce P/E*) il y a QUELQUE CHOSE qui se prête à l'état de Carrie : on se moque d'elle, on l'humilie, on la couvre de sang... horriblement, cruellement, un peu comme pour l'Exorciste (William Friedkin, 1973), c'est le diable qui est incarné sans doute - du moins est-ce l'avis de la mère de Carrie : elle tente l'infanticide, impossible... le tout se termine dans le feu, comme il se doit, les cauchemars envahissent les âmes... brrr... l'un des sommets du film d'horreur (gore à souhait) terriblement efficace et mise en scène en acier trempé - Carrie au bal du diable, Brian de Palma, 1976 (adapté assez librement du roman "Carrie" de Stephen King (1974), musique Pino Donaggio attaché à de Palma jusqu'à aujourd'hui et aux films d'horreur un peu moins...)

07:48  
Blogger annie said...

Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

10:09  
Anonymous ste said...

en état merveilleux

10:10  
Blogger Lucien Suel said...

ou encore adapté librement du roman "Sous le soleil de Satan" !

10:33  

Publier un commentaire

<< Home