vendredi 9 juin 2006

Deux blogs et un site

Les deux blogs lient photographie et poésie : une photo en noir et blanc accompagnée d'un poème en vers arithmonymes (4 lignes de 12 mots).

A NOIR E BLANC (photos de Josiane Suel).
Dans celui-ci, une contrainte supplémentaire impose que le premier mot d'un "post" soit le dernier du "post" suivant (pure coïncidence, le "post" d'aujourd'hui parle du "Last Post" à Ypres)

PHOTOROMANS (photos de Patrick Devresse)
"Des épisodes à énigmes renouvelées et jamais élucidées...
Un guide pour curieux avec itinéraire erratique ? un inventaire de situations à vivre seul ou en couple... un recueil d'histoires à se raconter les jours de blues et à remettre en ordre logique ?"
(Mireille Désidéri)

Un site en hommage à Philippe Billé à l'occasion de son cinquantième anniversaire.
posted by Lucien Suel at 08:37

1 Comments:

Anonymous SILOS à sucre said...

Sarkozy, histoires de racines et d'immigration


Le vote d’une nouvelle loi sur l’immigration – pour la cinquième fois en dix ans – a fait ressurgir des histoires de racines chez plusieurs de nos lecteurs, comme cette lettre d’Agathe Dumont, dont le père, « un (encore) jeune Hongrois sans le sou (comme le père de M. Nicolas Sarkozy ? ) », arrivé dans les années 1920 en France. Alors ingénieur spécialiste dans l’industrie pétrolière, il est contraint de se reconvertir dans l’industrie sucrière. « Heureux comme Dieu en France, il avait reçu de nombreux témoignages de reconnaissance de l’industrie française sous forme de diplômes et de médailles, il demande à être naturalisé... Refusé. Arrive la guerre. Il est “l’étranger” sans aucun droit dans cette République où il se sentait pourtant complètement intégré ! » Cette fois encore, il survit « et introduit en France après guerre les premiers silos à sucre. Une autre médaille augmente la collection ». « Bien sûr, commente sa fille, c’est une histoire du siècle dernier : le XXe... C’est celle de mon père Emeric Szegö... un “émigré” de race blanche, études très supérieures, parlant parfaitement quatre langues (dont le français), certifié “utile” à l’industrie et qui a attendu vingt ans pour être reconnu digne d’avoir un passeport français. »

23:31  

Enregistrer un commentaire

<< Home