lundi 21 novembre 2005

Un poème de Jack Micheline


Un jour de nuit tordue

Je veux du vin
les cailloux dans ma tête ne se transformeront pas en pain.
Aujourd'hui c'est mon anniversaire cinquante-six ans et tout ce que je possède c'est une poche vide.
Ma vieille figure de poivrot est toute vérolée et balafrée.
Je tremble méchamment de tous mes membres dans cette foutue brise glaciale.
Ai voyagé loin avec une centaine de guitares
la petite musique dans mon crâne vacille et s'éteint.
Me suis traîné sur une béquille sur plus de dix mille kilomètres
à chercher des sourires
à fredonner des mélodies
pâtée pour chien couteaux de cuisine néon éblouissant dans le fauteuil d'un coiffeur.
Mes gosses sur la route depuis très longtemps et ma femme complètement dérangée depuis tant d'années.
Le bleu du ciel c'est à travers des picrates rouge sang que je l'ai regardé
désir vampire vivant ma vie
avec le Christ.
La mort m'a pourchassé ici et là.
La vie en moi s'éteint vite.
Faut que je me colle à la route la route la route
tirer sur mon mégot
c'est toujours trop long quand je suis parti parti parti
Aujourd'hui c'est mon anniversaire et le blé ne va pas pousser dans ma tête
je veux du vin
du vin
du vin
Trad. Alain Suel
Ce poème est extrait du recueil Un fleuve de vin rouge

Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 07:21

1 Comments:

Blogger heptanes fraxion said...

pas d'actu "Jack Micheline en vue"?
(c'est pas normal !)
je lis et relis "River Red Wine" qui est devenu pour moi comme un livre de prières échevelées,un livre de chevet pour les oiseaux de proies...

17:54  

Publier un commentaire

<< Home