vendredi 9 mars 2018

Poème express n° 712

Le commentaire de Piero Cohen Hadria sous la forme de cette image (Kola Kwariani dans The Killing)

Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 07:28

9 Comments:

Anonymous ste said...

Une bite épaisse impissable.

07:46  
Blogger Lucien Suel said...

Cachée au fond d'un poème express...

07:59  
Anonymous Anonyme said...

(Raging Bull ? pas sûr (Martin Scorcese, 1980) (le duo Bébel/Montcorget dans le Verneuil impérissable lui aussi (mais merdique) "Un singe en hiver" (1962) : bof) (il y avait ce type (magnifique) oui c'est lui, oui Kola Kwariani chauve, puissant, borné, (dans le rôle de Maurice Obhoukoff) qui sème son bazar dans la salle des paris du champ de courses, une brute épaisse formidable - juste avant le hold-up - le film est une merveille, comme tout ceux de Stanley Kubrick - The Killing, L'ultime razzia, 1956) (déjà épinglé-mentionné dans le P/E 672 c'est pas de jeu - mais comme c'est un vrai classique, on peut, je suppose) (je te poste une image de Kola, Lucien)

08:11  
Blogger Lucien Suel said...

Merci Piero, comme tu vois, j'ai ajouté l'image.

08:30  
Anonymous Anonyme said...

yes !!! Merci (j'ai fait pareil) (le type était un joueur d'échec assez émérite, je crois, comme Kubrick d'ailleurs) (disputaient sans doute des parties en attendant que la lumière ou les décors soient prêts - j'imagine)

08:39  
Anonymous Anneaux-Nîmes said...

Alerte, PCH est en train de vider le stock mondial de parenthèses.

00:56  
Anonymous Dominique Hasselmann said...

L'esprit de Kubrick est un jeu.

07:14  
Anonymous Anonyme said...

@anonyme (du Gard quand même, je suppose) : merci de remarquer que je ne manque jamais de les fermer (en même temps) (hein) (quand même)

08:55  
Anonymous Anonyme déparenthésé said...

Le doctorant part en thèse.

09:19  

Publier un commentaire

<< Home