vendredi 2 mars 2018

Poème express n°711

posted by Lucien Suel at 07:43

5 Comments:

Anonymous Anonyme said...

(on en a eu un peu parlé au P/E 645) mais il s'agit de jeunes gens (Dominique et Gilles - Arletty et son "atmosphère", Alain Cuny et sa voix inoubliable) qui arrivent au château - puis le Diable, probablement (Jules Berry, mon préféré de l'époque avec Louis Jouvet - mais j'aime les acteurs - Marcel Dalio stuveux aussi,un peu moins peut-être) (le Moncorget très bien) (on remarque dans le fond de l'image - durant le banquet dont elle parle dans "la Nostalgie n'est plus ce qu'elle était" - madame Signoret (elle a vingt ans...) (on l'aime tant), et aussi Alain Resnais ou Jean-Pierre Mocky qui font les pages en silhouettes et François CHaumette et Maurice Baquet...) tout ça pour une histoire d'amour (c'est beau, et les coeurs des amants battent encore - toujours...!!! - sous la pierre) (scénario Prévert, musique Kosma, décors Trauner, réalisation Carné : tout le kit...) (les Visiteurs du Soir, 1942)

08:29  
Blogger Lucien Suel said...

On ne confondra pas Jules Berry avec Jules Ferry, ni Alain Cuny avec Alain Ferry, ni avec Jean Ferry, pataphysicien, que diable !

09:28  
Anonymous ste said...

Il est percutant comme des coups de surin celui-ci.

12:05  
Anonymous ste said...

Ni le néant avec Luc Ferry.

15:04  
Anonymous ste said...

Je l'aimais ferme, mais sans rien.

18:00  

Publier un commentaire

<< Home