mardi 7 mai 2013

Sombre Ducasse (version justifiée) 29

au milieu de cette anarchie plusieurs
marins étonnamment calmes dégageaient
les femmes écartaient les poltrons et
cognaient à poings fermés sur des nez
des mufles ébahis l'océan se couvrait
de baleinières radeaux bouées visages
& corps de nageurs horrible vision CG
pétrifié penché sur le bastingage une
masse hurlante s'écrase sur lui il se
précipite dans les flots noirs la mer
lui donne une claque formidable et se
renferme sur lui dans un embrassement
glacial CG rue griffe déchire le flot
malgré lui un sanglot bouche sa gorge

dans l'eau salée des milliers destins
différents qui en présence de la mort
sont projetés hors d'eux-mêmes lâches
braves grotesques sublimes ou normaux
les radeaux sont surchargés & il faut
repousser tous ceux qui voudraient se
hisser CG sent qu'il n'a rien de rien
à attendre rien de personne rien rien

voilà que la nuit commence à tomber &
quelqu'un crie dans une chaloupe crie
rugit comme un fauve UN TORPILLEUR UN
TORPILLEUR HOURRAH NOUS SOMMES SAUVÉS

Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 07:34

1 Comments:

Anonymous Strofka said...

@37car en écho
@38car - le .

09:23  

Publier un commentaire

<< Home