mercredi 23 janvier 2013

Phrases (1) par Ralouf

Onze phrases 
Petit, je lançais des tubes de gouache dans la rue. Les bus les écrasaient, j'aimais voir ces traînées multicolores sur l'asphalte.

Je cherche et cherche mon médiator. J'entends : "Tu as regardé dans ton nez ?"

Je lis sur la petite affiche du restaurant le nom d'un spectacle de pantomime : Comment j'ai élevé des escargots sur tes seins.

Avant de commencer un petit boulot sur une fête foraine, mon employeur me dit : Votre travail consiste à analyser, confirmer et indiquer si ces châteaux mous sont toujours praticables.

Sur l'écran de mon ordinateur s'affiche le message suivant : Si vous ne faites rien le système s'arrêtera  dans 59 secondes. Je pense au système.

Au Népal, j'ai pris la compagnie aérienne Yeti Airlines, pour un mountain flight. Le pilote n'était pas le Yéti.

Lu dans une revue pour enfant une histoire qui commençait ainsi (je traduis) : J'ai rencontré à la piscine une tortue molle du Nil, suffisamment grande pour m'asseoir sur son cou et parcourir le monde, le cœur au bord des lèvres.

Cette nuit, j'ai rêvé d'immeubles en quiche.

Dans cette langue, je ne sais dire que glace et chien. Ainsi, je pourrais toujours, en cas de petite faim, m'offrir une glace au chien.

Dans un supermarché du quartier, à proximité immédiate du grand Stupa qui ressemble à un bol de riz à l'envers avec deux yeux intelligents et un point d'interrogation pour toute bouche (mais non mon bon Tintin, c'est le ek, me dit Milou), j'achète du papier toilettes appelé Mystic Magic.

Fantasme : Rentrer à la maison, ma petite cabane de bois, discrètement, au dessus des nuages, en tapir volant. L'animal est connu au Japon pour manger les rêves. Il en double de volume, puis lévite. 

Ralouf

Libellés : ,

posted by Lucien Suel at 08:21

4 Comments:

Anonymous Pępek Snu said...

Ce talentueux Ralouf n'a pas un blog, où on peut le lire ?

10:26  
Blogger Lucien Suel said...

Je viens de le lui demander. S'il me donne un lien, je l'ajouterai.
Merci de votre visite.

10:30  
Anonymous Helder Serpa said...

On ne se doutait pas que le monde recelait en lui ce monde que vous savez y voir. Et nous montrer. On vous suit pour voir.

17:59  
Anonymous Dominique Hasselmann said...

Son "tapir volant" arrive même à enjamber les jours à l'avance...

08:40  

Publier un commentaire

<< Home