vendredi 5 octobre 2012

Et vous aurez raison d'avoir tort - Claude Pélieu

Écrire furtivement. / Pour ne pas laisser de trace /

Claude Pélieu est VIVANT*. / Poète / de langue française / loin de l’image mentale imposée par l’éducation : Poète / maudit mort / et / enterré. /

Jukeboxes / Feu d’artifice multi-immédiat / Incognito pop / ou / embargo total / « Je suis venu de loin, puis les miroirs ont explosé, alors j’ai changé de nom et de nationalité. »
Pour ne plus en avoir qu’une seule / celle de citoyen du monde / Mais voilà / C’est aussi n’appartenir à aucune littérature / Couper / Coller / Taper / Plier / Nouveau codage que la C.I.A. n’a jamais pu comprendre / Get the Message / S’il est sexy c’est encore mieux / Le reste n’est que littérature /

Chaque cut / mot est une cartouche d’aube / permet de remettre en couleur chacune de nos pensées / Plus il est cut / plus il contient d’éternité / un antidote à l’image / mais qui lui fait concurrence sur son propre terrain / Pourquoi ne développer qu’une idée ? / Nous n’en avons jamais qu’une seule à la fois / ... /

« La poésie a le pouvoir de tout dire. Le reste n’a qu’un pouvoir, éternuer, grincer, séduire et fermer les yeux d’une génération. » / Et PIG MEDIA POUVOIR ne s’en prive pas / par la religion CATHODIQUE / par l’ordinateur / par l’occupation / découpage du temps. /

Claude Pélieu / lui / est un autre / qui a vu les grands esprits de sa génération / ... / et il nous le conte / mais loin de nous enfermer dans la nostalgie / IDOLATOTARITARISME / d’une révolution passée aux cheveux roux / Il continue de dire / raconter / et nous invite / - le chemin qui est le chemin n’est pas le VRAI chemin - / à imaginer /

Derrière chaque mot / cut / de Pélieu s’ouvre un nouvel espace / lisant ses textes / cartes postales itinéraires / des états psychologiques / Envoyées du ventre de la Bête / ni politique / ni programme / NO ISM ! / Pélieu livre une poésie viscérale / individuelle / et porte le combat jusqu’à aujourd’hui / plutôt que de l’avoir perdu / hier / en se faisant confisquer les armes /

« Ecrire c’est quand même être contre, le poème est toujours un acte d’insoumission. » / l’ordinateur peut servir à écrire des poèmes / il ne peut le faire que si vous êtes derrière le clavier / le Net est un service d’ART POSTAL / Si vous le DÉCIDEZ / Il pluie des poèmes sur les téléscripteurs / Scintillement éternel dans tous les esprits / les yeux grands ouverts / Passez-vous le message / Il y a / cet arrêt à la Station underground d’émerveillement littéraire / En l’attente qu’ils se multiplient / Prenez et lisez en tous / Il n’y a pas de date de péremption pour cette poésie /.

Arnaud Mirland, mai 1996.
*Claude est mort le 24 décembre 2002.

Ce texte est la préface au recueil de Claude Pélieu « Et vous aurez raison d’avoir tort ! »* édité en 1996 par la Station Underground d’Emerveillement Littéraire, un ensemble de textes rares (1971-1977) avec des collages inédits de l'auteur. Description et bibliographie de l'ouvrage (Voir ce post de mars 2006)
*Le titre du recueil est d'Arnaud Mirland.

CLAUDE PELIEU
ET VOUS AUREZ RAISON D’AVOIR TORT.
(Textes 1971-1977)

Ce livre de Claude Pélieu a été édité par la Station Underground d’Emerveillement Littéraire en 1996.

Tirage de 313 exemplaires [18 exemplaires encore disponibles auprès de : lucien point suel arobase gmail point com (dix euros port compris)]
Collage de Claude Pélieu 1978

posted by Lucien Suel at 08:17