vendredi 14 avril 2017

Poème express n° 678

posted by Lucien Suel at 06:49

4 Comments:

Anonymous Anonyme said...

(l'ambiance générale du poème on a l'impression d'un film de Jean-Pierre Melville "Deux hommes dans Manhattan" (1959) et ça cadre assez bien sauf la Buick mais on s'en fout un peu) (je me souviens d'une Pontiac, c'est important ?) (JPM est dans le premier rôle -sans lunette de soleil mais avec son chapeau - il aurait dû le confier (le rôle, pas le chapeau) (enfin si aussi) à quelqu'un d'autre si tu veux mon avis) (en même temps, Melville fait un peu braire avec cette rigueur plus ou moins gaullienne) (et puis on l'a déjà vu ici, quand même au P/E #651 - on pense (enfin moi) à l'incendie de son studio, et la peine est grande quand même) (mention un peu spéciale à Martial Solal pour la musique - avec Christian Chevallier)

07:32  
Blogger Lucien Suel said...

Bien vu, et aussi bien entendu avec Martial Solal !

07:39  
Anonymous Dominique Hasselmann said...

Le Samouraï est repassé récemment à la télé mais je connais trop par cœur le refrain de l'oiseau en cage.

J'ai possédé une Buick Roadmaster, bleu clair avec toit bleu marine : mais c'était en Dinky Toys.

08:18  
Blogger Lucien Suel said...

Pour le samouraï en dinky toy, la consommation en carburant est raisonnable. :-)

11:08  

Publier un commentaire

<< Home