vendredi 28 septembre 2018

Poème express n° 735

posted by Lucien Suel at 07:03

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

(quelle merveille que ce P/E*) (ouvert à toutes les interprétations) c'est comme on aime, mais m'est apparu immédiatement le visage de Montgomery Clift qui interprète le père de la psychanalyse sous la direction de John Huston (il paraît que ce dernier ne pouvait pas souffrir le fait des moeurs du premier) (on ne voit pas ce que ça vient faire là, mais Huston avait un certain art de la bêtise) (dans mon souvenir, le film ne fait pas la part spécialement belle à la psychanalyse) (on se souvient de lui (Huston) qui interprétait magnifiquement l'un des plus ignobles salopards étazunien dans Chinatown (Roman Polanski, 1974) : père incestueux et escroc notoire, il faisait ça très bien) (ce qui n'a pas tellement de rapport avec cela, je sais bien) : en tout cas image de Douglas Slocombe (celui des films de Spielberg) et musique Jerry Goldsmith (l'un des plus prolifiques compositeurs de musique de film d'Hollywood) (block buster donc) Freud passion secrète (je le mets au singulier, c'est plus près du titre original) (John Huston, 1962) (on peut noter que Sartre (Jipé) a collaboré au scénario mais n'a pas voulu être crédité) (on peut essayer de se procurer le scénario (préface Jean-Bertrand Pontalis, chez gallimard) pour comprendre un peu plus cette défection - près de 600 pages quand même, trente euros aussi)

08:26  
Anonymous casabotha said...

Qui vous sonne

10:29  

Publier un commentaire

<< Home