mercredi 29 juillet 2015

L'atelier d'écriture de Sabine Huynh (2/3)



Fragments composés à partir de "Théorie des orages" dans le cadre d'un atelier d'écriture animé en février 2015 par Sabine Huynh

Je vous salue,
Marie pleine de grâce.
Paix sur vous, terriens patibulaires
Je vous salue au nom de celui,
qui, assis
invisible trace d'une main la carte du monde et perfore la mémoire stockée des ères glaciaires.
De la cave aux parois lézardées, les poussières stellaires remontent le temps,
dans tous les souvenirs,
un reflet du réel.
La porte grince.
Elle s'ouvre sur l'assemblée,
priant, les yeux levés vers ce qui figure le ciel.
Les hommes prient pour la Cause,
la cause des damnés de l'univers.
Des hommes, des êtres au cerveau biffé.
Caviarder la chair et il n'en restera que des lambeaux,
bons à jeter aux prédateurs en période de sécheresse 
Les cris montent des murs lézardés mais les étoiles sont loin.
Qui répondra du mal ?
Pourquoi sommes-nous nés ?
L'amour comme une comète est une pensée née de la poussière.
Comme elle l'amour fustige laissant derrière lui une trainée à portée de nos doigts.
Celui qui est assis,
invisible,
a des yeux pour voir mais pas d'oreilles pour entendre.
Dieu créa l'homme à son image, l'homme créa Dieu à son reflet.
(Jacqueline Béhar)

Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 07:37

2 Comments:

Blogger Christophe Bouvier said...

La petite prière d'Isolde, son paternoster de cinq secondes :

—— Howfar wartnevin alibithename kingcome illbedone nerth tisnevin.
Usisday daybread givesdressp sweegivethem dresspss gainstus leesnot 2 potatoes liversm evil Men.

 James Joyce

—— Norepère quiètesosseu ctonom soixantifié cton raigne aride ctavolté safête slater commauciel.
Donoud'hui pain bonbondien.
Robe nous offense codom aussi noffensé.
Et soupe patates mais deux livres de mâles.
Amène.

 traduction Marie Darrieussecq in Brouillons d'un baiser. Premiers pas vers Finnegans Wake. Gallimard 2014

11:08  
Blogger Lucien Suel said...

Incroyables, toutes ces rencontres dans un silo ! Merci Christophe !

13:00  

Enregistrer un commentaire

<< Home