mardi 18 juin 2013

Sombre Ducasse (version justifiée) 34

c'est la guerre une de mes amies très
chères m'a parlé de votre agence m'en
disant beaucoup de bien consciente de
la modicité de la somme je vais faire
un geste supplémentaire en faveur des
savons galvanisés et du fil de fer en
paillettes gardez-nous vers l'arrière

nous n'avons pas assez tenu compte de
l'avertissement surtout ne découragez
pas la partie acceptable de la classe
ouvrière essayez de réagir contre les
agitateurs professionnels elle ne fut
pas toujours suffisamment comprise et
soutenue perturbations électriques en
cours à partir de 23 h 23 & téléphone
longue distance télétypes & appareils
télégraphiques tous les émetteurs des
télévisions ont arrêté de fonctionner
un million de télégrammes de voeux ne
seront pas transmis typhon électrique

une méthode à contention souple livre
les hernieux à la torture au sein des
cabinets d'aisance l'athlétisme de la
guerre a ce privilège de travailler à
l'ombre d'une atmosphère morale parmi
les meilleures qui soient & c'est ici
qu'intervient l'un des progrès & sans
doute le plus fantastique de ce temps

c'est la guerre & rien ne pourra nous
empêcher d'abaisser des barrières qui
ne se justifient plus & nous pourrons
faire appel aux sciences humaines qui
ont bien fait leurs preuves dans tous
les autres domaines c'est la guerre &
c'est la guerre & c'est la guerre nbc
national broadcasting corporation nbc
nucléaire bactériologique chimique le
karma génétique de la bureaucratie le
kgb kgb kystes gangrène bubons cia le
centre international agonique cia cia
zone contamination infection ablation

Libellés : , , ,

posted by Lucien Suel at 07:44

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

« abaisser des barrières qui ne se justifient plus » seul cet écrit est justifiable.

Chaque fois que je lis Ducasse, je me sens angoissée tant le ton est celui de la machine à coudre transformée en appareil de communication morse.

C'est la guerre. Je suis dans l'ambulance avec la malade ici, à l'hôpital dans le corps qui souffre, dans l'estomac torturé et rongé de vers de qui n'a pas mangé et aussi quelque part dans la peur de la guerre, parmi ces gens qui survivent où moi je n'aurais ni la force ni la courage de le faire.

Tu es souvent, Lucien, d'une efficacité terrifiante.

Zéo

09:04  
Blogger Lucien Suel said...

William Burroughs était dans le vrai. Couper les lignes d’association est un acte de sabotage, un acte terroriste.

16:06  
Blogger strofka said...

Les vers justifiés sont libres... à tel point qu'ils ne sont pas des vers.

09:25  

Publier un commentaire

<< Home