jeudi 23 août 2012

Point final

LE PÈRE UBU S’EFFACE
LE PÈRE UBU S’EFFAC
LE PÈRE UBU S’EFFA
LE PÈRE UBU S’EFF
LE PÈRE UBU S’EF
LE PÈRE UBU S’E
LE PÈRE UBU S’
LE PÈRE UBU S
LE PÈRE UBU
LE PÈRE UB
LE PÈRE U
LE PÈRE
LE PÈR
LE PÈ
LE P
LE
L
.

Avec ce dernier poème (toute ressemblance avec etc...) s'achève notre suite jarryque.

Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 10:23

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Comment peut-il déjà s'effacer alors qu'il n'est pas en cornet? Qu'un veau devenu bœuf avant de devenir bouffe ne l'ait pas encorné?

[Il est vrai que son museau gène et qu'à cet égard je suis de ceux et celles qui aspirent à le déloger mais le sort en fut tout de même jeté avant même que les poètes et lecteurs n'aient pu voter! L'abbé Lemire prétend que cela n'était pas justifié.]

Zéo ¦-)

01:49  

Publier un commentaire

<< Home