jeudi 27 août 2009

La patience de Mauricette

LA PATIENCE DE MAURICETTE
EN LIBRAIRIE

«J’ai écrit beaucoup de pages, mais je n’arrive pas à suivre. Je sais trop de choses. Je ferme comme un robinet devant mes yeux. Trop de choses qui me font peur. Je dois raccommoder mes nerfs. La Lys me suit après Haverskerque Armentières à travers Comines pour aller dans la mer. L’eau revient dans les nuages. Mon petit Émile tombe dans la pluie. Ici c’est ma peine. Je l’accomplis.»

Mauricette Beaussart, 75 ans, a disparu de l’hôpital où l’on soigne sa santé mentale. Son ami Christophe Moreel entreprend de la retrouver. Au fil de sa quête, le passé et le présent de Mauricette s’entrecroisent, tissant peu à peu le portrait d’une femme riche de ses grandes souffrances et de ses petits bonheurs.

Roman de Lucien Suel (236 pages)
Editeur : La Table Ronde, Paris
Collection : Vermillon
Prix : 18.00 €
ISBN : 978-2-7103-3145-2
GENCOD : 9782710331452

Lire les 5 premières pages du livre : ICI
Voir la revue de presse sur le blog "Lucien Suel's Desk". ICI.

Libellés : , ,

posted by Lucien Suel at 08:27

4 Comments:

Blogger Monsieuye Am Lepiq said...

sa griffe (enfer au bout d'un manche en bois)

— elle va t'sacquer dins l'iau !, p. 164 —

m'agrippe...

13:49  
Blogger KMS said...

J'avais pris cette photo avant de partir en vacances, à la librairie La griffe noire à coté de mon travail.

En espérant que le nouveau aura autant d'éloges.

(ah en fait je ne peux pas mettre de photo en commentaire)
(elle est donc ici)

(vous pouvez bien entendu l'utiliser si vous le souhaitez)

14:12  
Blogger Lucien Suel said...

Dear KMS,un grand merci pour la photo.
Merci aussi à Gérard Collard !

15:57  
Anonymous C.C. said...

Je serai à Lille en octobre, mais pas le 15, j'en ai peur. Laissez un exemplaire dédicacé à mon intention au "Bateau-Livre" où je passerai le prendre (et le payer !). Je vous ai déjà raté à "La Malterie" — à deux rues de chez moi — et, comme disait Leclerc (Félix, évidemment) : "J'en suis pas consolé."
C'est pas une blague. Bien à vous.

19:15  

Enregistrer un commentaire

<< Home