mercredi 23 septembre 2015

Les dérivées 14-15/144

14
la vie ne se
détruira pas
dans le flou
organiser le
combat devra
être le mot/
les vendeurs
la banque la
publicité la
propagande &
les médias à
son service/
15
tous unis et
solidaires à
l'attaque de
la vie/à bas
l'humanité/à
bas la terre
à bas la vie
que le règne
des affaires
vienne/qu'il
dirige toute
la férocité/

Libellés : , , , ,

posted by Lucien Suel at 07:27

2 Comments:

Blogger Bernard Sintes said...

J'ai lu. J'aime. J'aime moins que le poème que vous avez laissé dernièrement sur recoursaupoeme. C'est sur (ou par) ce site que je viens de vous découvrir. J'ai commandé à mon libraire Le Livre des esquisses de Kérouac. J'ai hâte de le lire. Merc. 23 sept. 17 h. Soleil.

17:02  
Blogger Lucien Suel said...

"Les dérivées" est un de mes premiers poèmes en vers justifiés, et composé, comme le suggère le titre, à partir des "restes" d'un ensemble expérimental écrit en 1990. Le côté "disparate" prend son unité dans la forme et la contrainte numérique.
"Les tombes" est un poème récent écrit avec cette même technique des vers justifiés (même nombre de signes dans chaque vers). A l'origine, chacune des strophes prend la forme d'un rectangle régulier. Cet ensemble a été écrit d'après les photos noir et blanc de Josiane Suel, ma femme. Vous pouvez en voir un exemple ici
Je vous souhaite une bonne lecture du "Livre des esquisses". C'est un livre auquel on s'attache. Beaucoup d'émotion et de plaisir à le traduire.

09:31  

Enregistrer un commentaire

<< Home