samedi 17 août 2013

Le Train de Tarkos 47

Christophe Tarkos

Le Train (47)

Quelle transportation ferroviaire ! Quelle roulade !

Je suis noble, je suis mou, je pue. Je ne suis pas un puant, je sens mauvais, j'ai eu à rester pendant un même moment à mon endroit. Je me suis anobli. Je ne dors pas, je suis légèrement détendu d'être ici, légèrement conscient. Je ne suis pas mou, je suis légèrement amolli, comme le vent, je n'empuantis pas, je ne m'empuantis pas, je pue légèrement le parfum d'homme resté un moment dans le même endroit, je ne suis pas allé en croisade, je n'ai pas chevauché jusqu'à loin, je suis resté, je ne m'endors pas, je suis noble, anobli mollement, moi et mes domaines.

Le train est arrêté. Le train est en gare. La gare qui défile.

Libellés : ,

posted by Lucien Suel at 07:30

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

cette lecture n'a rien provoqué en moi, pas même un sentiment de mollesse ou de puanteur.
bof...

02:01  

Publier un commentaire

<< Home