lundi 25 janvier 2021

Poème express n° 822

posted by Lucien Suel at 07:28

2 Comments:

Anonymous ste said...

gueule de crâne

07:36  
Anonymous Anonyme said...

(non mais c'est à dire que les films US sont tous de cette eau - si j'ose dire et peux me permettre) (je me souviens de ce mécano qui tombe amoureux de la femme d'un mafieux - j'ai oublié - oublis mémoires détours souvenirs) (je ne suis pas particulièrement (wtf?) patriote ou pour la (fuck off) nation, mais enfin puisqu'il faut choisir, je prends un film français - ça a failli faire couler pas mal de maisons de production mais c'est quand même sorti début des années 90 (le décor qui brûle, les acteurs pareil) (du même j'ai préféré Mauvais sang (1986) (le précédent long métrage) mais j'aime beaucoup Denis Lavant - pour Juliette Binoche je suis un peu récalcitrant, mais elle est si mignonne hein - maltraitée dans le film d'ailleurs - ça se passe sur un pont et Alex (ah Alex, toujours Alex...) (le vrai nom du réalisateur c'est Dupont - avec un t - et Alex de son prénom) boit pas mal (il me semble qu'il s'est blessé, il se cogne la tête sur le bitume il a trop bu et pas que du vin (ni de 'eau) - il y a quelque chose d'inutile et de pervers dans cette affaire-là, et ça me blesse - il y a quelque chose de lyrique aussi,et de joyeux tout autant - il y a pas mal d'hystérie - ça va du côté de la performance et c'est assez désagréable comme idéologie - désagréable au fond - Les Amants du Pont Neuf (Leos Carax, 1991) (on ne peut s'empêcher non plus de penser à l'emballage de l'un des rôles principaux (le pont) par Christo fin 85)

08:35  

Publier un commentaire

<< Home