mercredi 29 mars 2017

Les dérivées (126)

126
sur le divan
crasseux des
psychologues
pèse le rêve
expurgé/vidé
le patient y
repose comme
poisson mort
dans le fond
d'un broc de
soupe froide
sofa utérin/


Libellés : , , , ,

posted by Lucien Suel at 07:05

6 Comments:

Blogger Luc Comeau-Montasse said...

dérivée tangente
[présences ...
les couches de peaux mortes
alluvionnées.]

07:40  
Anonymous Dominique Hasselmann said...

La dive bouteille sur le divan
du monde

10:53  
Blogger FRANKIE PAIN said...

ca je trouve que c'est delicieux et parfois la sofa .... cela peut être cela
merci

00:12  
Blogger Lucien Suel said...

Grand merci à vous trois sur le sofa du silo.

06:40  
Anonymous Billy Bop said...

Se lever et tomber par hasard sur un poème express et de lien en lien arriver ici, jusqu'à ces mots !...la journée ne pouvait pas mieux commencer ! merci et viva la poésie !

10:23  
Blogger Lucien Suel said...

Il n'y a pas de hasard, dear Billy. Merci pour la visite et l'enthousiasme. Ô toulousain lucide !

07:26  

Enregistrer un commentaire

<< Home