lundi 31 mai 2021

Poème express n° 857

posted by Lucien Suel at 07:50 2 comments

vendredi 28 mai 2021

CYCLE DE MITLA (VII) par Laurent Margantin

 Question

 

Forêt à toi tout seul

 

explosion végétale     plusieurs fois centenaire

 

dont l'écorce
           abrite un visage

 

— est-ce celui de l'homme       défiguré par les siècles

 

ou celui                 rêvé par ta sève,          arbre de Tule ?

 

Laurent Margantin est un auteur et traducteur vivant à la Réunion. Il a publié plusieurs récits (Aux îles Kerguelen, Le Chenil, Roman national) aux éditions Œuvres ouvertes et des poèmes dans plusieurs revues. Il travaille depuis plusieurs années à une édition critique du Journal de Kafka accessible en ligne (www.journalkafka.com). Dernière publication : Les Carnets du nouveau jour (www.laurentmargantin.com 

Libellés : , , ,

posted by Lucien Suel at 07:01 0 comments

jeudi 27 mai 2021

Poème express n° 856

posted by Lucien Suel at 07:09 2 comments

mercredi 26 mai 2021

Climats par Laurent Grisel


Chez Publie.net, collection l’esquif

Seconde édition accompagnée d'un CD

Plus qu'une poésie narrative, une poésie lucide et "informative" de toute beauté.

Des Mundurukus d'Amazonie à la lumière de La Voie lactée.

 

 

Extrait (pages 78-79)

 et toi, qui cultives ton champ

tu n'es pas seul

il y a les ouvriers, la famille

les conseillers techniques

ces graines héritées de générations et de générations de paysans ingénieux

- tout cela, tu le sais par tes bras et tes reins

sera légué aux futurs -

quelle propriété

                           commune et non-commune

correspondrait

                           à ces collectifs

                           à ces durées ?

 

et ce sol, cet humus, reconnu et amendé par nos pères et mères ?

et le profond sous-sol où plongent les racines des lianes à jus de raisin

combien de siècles, combien de millions d'années d'accumulation de poussières terrestres et de débris célestes, combien d'Exogyra virgula raconte-t-il ?

combien de multitudes

                                   de vers de terre l'ont travaillé ?

 

quelle non-propriété

                              correspondrait

à ces collectifs d'humains et d'êtres liés

correspondrait

                         aux sociétés de plantes cousines,

              adventices

bavardes entre elles

                                et avec les arbres ?

correspondrait 

                            aux âmes trottinantes, aux butineuses musiciennes ?

 

et quoi, à l'échelle des soleils et des planètes

qui vont

             tout autour ?

 


Libellés :

posted by Lucien Suel at 07:58 0 comments

mardi 25 mai 2021

Anthoveaulogie Maj Sjöwall / Per Wahlöö - T.C. Boyle - Chester Himes

 82

Maj Sjöwall / Per Wahlöö

Martin Beck et le meurtre du Savoy

Editions Planète, dépôt légal, 2ème trimestre 1972

Il alluma une autre cigarette et songea mélancoliquement à des mets nommés sole Walewska ou filet de veau sauce Oscar. (page 30)

   

n° 84

T.C. Boyle

La belle affaire

Points Seuil n° R605, dépôt légal, mai 1993

Gesh dilacérait son veau à la fourchette et au couteau. (page 54)

J'ai regardé la bouchée de veau disparaître entre ses lèvres noires, puis de nouveau fixé mon attention sur Vogelsang. (page (55)

 

n° 85

Chester Himes

Plan B

Lieu Commun, achevé d'imprimer le 27 septembre 1983

Mousse ne connut jamais son géniteur, pas plus qu'un veau ne sait quel taureau a sailli la vache qui l'a mis bas. (page 80)

Libellés : , , , ,

posted by Lucien Suel at 07:27 0 comments

lundi 24 mai 2021

Poème express n° 855

posted by Lucien Suel at 07:20 2 comments

vendredi 21 mai 2021

CYCLE DE MITLA (VI) par Laurent Margantin

Feuille de muitle

  

Feuille de muitle
plongée dans une bassine d'eau

 

— bleu tourbillonnant —

 

du fruit noir   zapote silvestro
on extrait le jaune

 

à partir de la cochinilla               (animal vivant
on fait le rouge foncé                  dans un cactus)         ou sangre del nopal

 

 

de l'anil                       le bleu azur

 

                   autour de nous                              les métiers à tisser
                   étendus sur l'herbe                        les tapis

 

rêves de                      figures entrelacées
                                                                   oiseaux plongeant

 

dans la rivière                         et se métamorphosant           en poissons

 

dragons rouges et noirs                     oiseaux et fleurs          bleus et rouges

 

personnages des légendes

 

figures géométriques                         pareilles à celle de Mitla

 

celui qui connaît les couleurs,   Dieu est dans son cœur,

 

par son cœur

                         il divinise toutes choses,   dialogue avec son propre cœur,

 

dit la main de Primo
qui fait danser la feuille                            dans l'eau

 

la feuille         la simple feuille de     muitle

 

dans la main de l'homme   habile à

 

                                                         produire les couleurs

 

                                                                                       à tisser les figures.

 

Laurent Margantin est un auteur et traducteur vivant à la Réunion. Il a publié plusieurs récits (Aux îles Kerguelen, Le Chenil, Roman national) aux éditions Œuvres ouvertes et des poèmes dans plusieurs revues. Il travaille depuis plusieurs années à une édition critique du Journal de Kafka accessible en ligne (www.journalkafka.com). Dernière publication : Les Carnets du nouveau jour (www.laurentmargantin.com

Libellés : , , ,

posted by Lucien Suel at 07:43 0 comments

jeudi 20 mai 2021

Poème express n° 854

posted by Lucien Suel at 07:28 2 comments

mercredi 19 mai 2021

Jean de La Fontaine - Livre d'artiste

LE CORMORAN ET LE HÉRISSON  [Jean de La Fontaine], format 16x25 cm, quatre exemplaires dont deux réservés à la collection des « livres pauvres » présentés par Daniel Leuwers à Tours, au Prieuré St Cosme.

Fable de Lucien Suel (Le Cormoran et le Hérisson) à partir de deux fables de La Fontaine (Les Poissons et le Cormoran / Le Renard, les Mouches et le Hérisson)

Images de Jean-Pierre Thomas. 






Libellés : , , ,

posted by Lucien Suel at 07:28 0 comments

mardi 18 mai 2021

Anthoveaulogie Jim Harrison - Entre chien et loup

81

Jim Harrison

Entre chien et loup

10/18 n° 2538 – dépôt légal, septembre 1994

page 17

Scotchée au réfrigérateur, je tiens la liste de mes réserves congelées : chapons de la région ; ma dernière livraison de veau des fermes de Summerfield, y compris des tripes ; des jarrets pour l’osso bucco, du foie, des côtes, des rognons ; quelques produits de la mer de chez Charles Morgan, à Destin, en Floride – des vives, quelques petites perches de mer, des coquillages pour les sauces ou les fritures.

page 18

Nous avons mangé une demi-livre de caviar beluga, accompagnée d’une bouteille de Stolichnaya, un saumon à l’oseille, du  ris de veau en croûte et un gigot d’agneau miniature (mais entier), le tout accompagné de cinq vins différents et suivi de fromages, de desserts et de divers portos.

page 19

Le lendemain soir, elle était assez calmée pour absorber des cailles farcies au ris de veau braisé, suivies de quelques délicieuses bécasses rôties.

page 22

Commençons par des vérités culinaires fondamentales : par exemple, préparer des ris de veau n’a rien de très fatigant.

page 23

Des tripes grillées provenant d’un veau mort-né m’y ont aussi aidé, sans oublier des crevettes géantes Guaymas.

page 25

Alors que Reagan se soumet scrupuleusement à un régime de poisson maigre, de blanc de dinde, de courgette crue et de fades sucreries, Mitterrand savoure caviar, truffes, foie gras, pieds de veau en gelée et boit d’excellents bordeaux ou bourgognes (et non la sempiternelle eau gazeuse de Reagan). […] Si nous sommes en mai et que je désire légèreté et entrain, je me mijote un simple sauté de ris de veau avec des morilles fraîches et des poireaux sauvages, le seul plat dont, à ma connaissance, je puisse revendiquer la paternité.

page 42

J’en ramassai néanmoins suffisamment pour préparer notre plat printanier rituel, un simple sauté de champignons, de poireaux sauvages et de ris de veau.

page 55

Mes suggestions relèvent du simple bon sens : des tripes sous toutes leurs formes, des huîtres crues ou grillées avec de l’échalote, du beurre et du poivre de cayenne, des ris de veau accommodés à votre guise, la nouvelle recette ibérique du « riz sale » avec une dose adéquate de gésiers, du calmar, sauf à la mode japonaise, trop alambiquée et qui risque d’occasionner des contre-performances. Tout assortiment de viandes grillées constituerait une erreur, à moins que vous ne soyez Sean Connery ou Winston Churchill, bien que les rognons de veau à la moutarde soient une bonne idée. […] Une simple marinade de lapin grillé au-dessus du même feu avec des saucisses de veau viendra à bout de la torpeur sexuelle la plus pesante.

page 62

Il y a quelques semaines, tout en préparant des cailles rôties fourrées aux poireaux et aux ris de veau (servies sur des galettes de polenta avec une sauce de bécasse fortement additionnée de truffes), j’ai compris qu’il était beaucoup trop tard pour que je coopère politiquement ou artistiquement avec une sensibilité moderne qui exige à cor et à cri les formes les plus tarabiscotées de science-fiction en guise de nourriture spirituelle.

page 78

Il est particulièrement doué pour les fruits de mer, bien que j’aie un faible pour sa potée de faisan, sa côte de veau aillée sur une galette de riz sauvage et ses cuisses de poulet braisées avec une sauce à la crème.

page 99

Nous savourons cette viande incroyablement délicieuse, beaucoup plus tendre et bien meilleure que le foie de veau.

page 148

Sans oublier d’interminables concours de vaches laitières, de bœufs, de veaux, de cochons, de moutons et même de poulets.

page 205

Je pense à une recette, dont je suis modestement l’auteur, à base de ris de veau, de poireaux et de morilles, avec une rasade de vin blanc pour diluer la sauce.

page 239

Pour le dîner, il suggère de préparer rapidement quelques travers de porc à la Hunan en guise d’apéritif, après quoi nous pourrions faire mariner des morceaux de grouse et des ris de veau dans la crème et le tabasco afin de relever la grouse.

page 242

Nous discutons des mérites du plat de pasta que j’ai conçu en mai, accompagné d’une sauce de poireaux sauvages et de morilles, de ris de veau et de crème fraîche.

page 245

J’ai aussi commandé quelques pièces de veau et un agneau qu’on vient de tuer dans la région.

page 247

Dans ce grand bocal en verre, il improvise un pâté à partir de couches succulentes de veau haché avec des pommes et du calvados, le tout additionné de canard, de gibier, de bécasse et de grouse.

page 269

Quand on prend souvent l’avion, ce qui est le cas de beaucoup d’entre nous, on oublie là qu’il s’agit d’une tyrannie dont les aéroports sont les capitales despotiques, une tyrannie qui vous octroie à peine plus de liberté que l’élevage industriel du veau ou le banc de sardines.

page 282

Mme MacGuane, née Portia Crockett, est entrée avec un plat en étain contenant des ris de veau braisés aux poireaux, que nous avons goûté en savourant un petit Château Margaux chambré.

Libellés : ,

posted by Lucien Suel at 07:16 1 comments

lundi 17 mai 2021

Poème express n° 853

posted by Lucien Suel at 07:23 3 comments

vendredi 14 mai 2021

CYCLE DE MITLA (V) par Laurent Margantin

Fortino Samano

Mexique, 12 janvier 1917 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

II nous tue du regard

 

        semble dire :

 

tirez, allez-y tirez

 

     je vais mourir

 

                    mais vous êtes déjà morts.

 

 

Laurent Margantin est un auteur et traducteur vivant à la Réunion. Il a publié plusieurs récits (Aux îles Kerguelen, Le Chenil, Roman national) aux éditions Œuvres ouvertes et des poèmes dans plusieurs revues. Il travaille depuis plusieurs années à une édition critique du Journal de Kafka accessible en ligne (www.journalkafka.com). Dernière publication : Les Carnets du nouveau jour (www.laurentmargantin.com

 

Libellés : , , ,

posted by Lucien Suel at 07:14 1 comments